Économie – Social

Côte-d'Or : des chasseurs mieux formés qu'ailleurs

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne samedi 24 septembre 2016 à 18:30

La toute nouvelle Maison de la Chasse et de la Nature a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Norges-la-Ville près de Dijon
La toute nouvelle Maison de la Chasse et de la Nature a ouvert ses portes il y a quelques semaines à Norges-la-Ville près de Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

La Fédération Départementale des Chasseurs de Côte-d'Or, forme de jeunes chasseurs. Chaque année ils sont 250 à passer leur permis de chasse. Et preuve que les formations dispensées sont de qualité. Près de 74% l'ont obtenus l'an passé. Un chiffre supérieur à la moyenne nationale.

L'ouverture de la chasse a eu lieu le dimanche premier septembre. Sauf pour le chevreuil et les grands cervidés pour lesquels il faudra patienter jusqu'au 15 octobre. L'une des missions de la Fédération Départementale des Chasseurs de Côte-d'Or, fraîchement installée à Norges-la-Ville près de Dijon, c'est de former de jeunes chasseurs. Ils sont 250 à passer leur permis de chasse tous les ans. Et 180 à 200 d'entre eux l'obtiennent. Soit un taux de réussite de 73,9% en 2015. Un chiffre plus élevé que le chiffre national qui plafonne à 70,3%.

Un agent du très sérieux Office National de la Chasse fait passer l'examen à Johana, 21 ans, de Châtillon-sur-Seine - Radio France
Un agent du très sérieux Office National de la Chasse fait passer l'examen à Johana, 21 ans, de Châtillon-sur-Seine © Radio France - Thomas Nougaillon

Et ce taux de réussite pourrait encore progresser selon Pascal Sécula, le président de la fédération de chasse de Côte-d'Or. Puisqu'à Norges-la-Ville, les chasseurs ont investis 171 mille euros dans un "site de formations". En gros c'est un plateau de 4 hectares en plein air où ils sont mis en situation fusil en main. Un "site de formation" où l'on passe également l'examen. Parmi les exercices, des silhouettes qui passent sur des rails. Si c'est un homme ou une femme, bien sûr, il est fortement conseillé de ne pas tirer! Si c'est un sanglier il faut respecter un angle de sécurité de 30°. En fait c'est la sécurité qui est au centre de cet examen. Et certains situations sont éliminatoires. Car la corporation des chasseurs souffre encore de certains clichés auprès du grand public.

Une silhouette de sanglier défile sur des rails devant les candidats au permis de chasse, mais attention à bien respecter l'angle de sécurité de 30° avant de tirer! - Radio France
Une silhouette de sanglier défile sur des rails devant les candidats au permis de chasse, mais attention à bien respecter l'angle de sécurité de 30° avant de tirer! © Radio France - Thomas Nougaillon

Valentin Lamarque, 23 ans, est originaire de Quétigny, il a déjoué tous les pièges... il est reçu à l'examen! - Radio France
Valentin Lamarque, 23 ans, est originaire de Quétigny, il a déjoué tous les pièges... il est reçu à l'examen! © Radio France - Thomas Nougaillon

L'examen créé en 1976 fête cette année ses 40 ans. On le passe en deux temps. Tout d'abord il y a l'examen pratique, c'est une simulation de chasse fusil en main. Ensuite place à un examen théorique. Dans une salle, le candidat doit répondre à des questions. Fin août la Fédération Départementale de la Chasse de Côte-d'Or a quitté ses anciens locaux près de la gare de Dijon pour emménager à Norges-la-Ville. Les locaux flambants neufs ont coûté près de 3,5 millions d'euros, financés à 95% par les chasseurs eux mêmes. Une maison de la chasse qui va ouvrir ses portes les 6, 7 et 8 octobre 2016 de 10 heures à 17 heures. Ce sont des journées portes ouvertes réservées aux adhérents.

La nouvelle maison de la chasse - Radio France
La nouvelle maison de la chasse © Radio France - Thomas Nougaillon

La Fédération Départementale des Chasseurs de Côte-d'Or compte 12 mille chasseurs. Une belle association même si on est très loin de certains départements côtiers comme la Gironde où ils sont 40 mille! Il y a en France, 1 million 200 mille chasseurs au total.

Pascal Sécula, président de la FDC21 - Radio France
Pascal Sécula, président de la FDC21 © Radio France - Thomas Nougaillon

Reportage sur le permis de chasse