Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Côte-d'Or : les arrêts de travail en augmentation constante depuis cinq ans

mardi 12 juin 2018 à 18:16 Par Elie Abergel, France Bleu Bourgogne

Les arrêts maladies augmentent chaque années à un rythme inquiétant. En Côte-d'Or, les dépenses liées à ces interruptions de travail ont progressé de 3% par an depuis 2013. Rien que pour le département, cela représente un coût de 86 millions d'euros.

Les arrêts maladie coûtent à la Côte-d'Or 86 millions d'euros chaque année.
Les arrêts maladie coûtent à la Côte-d'Or 86 millions d'euros chaque année. © Radio France - Elie Abergel

Dijon, France

La situation est alarmante et inquiète les professionnels de la santé. Les arrêts de travail augmentent en France constamment depuis des dizaines d'années. En Côte-d'Or cela représente un montant de 86 millions d'euros annuels. Ce mardi l'Assurance maladie de Côte-d'Or et des professionnels de la santé ont donc souhaité alerter sur les risques inhérents à cette situation. 

Péril sur l'emploi

"C'est une situation préoccupante, notamment dans le cas des arrêts maladie longue durée" commence Philippe Lutrat, médecin du travail. "Plus l'arrêt maladie est long, plus les chances de se retrouver au chômage derrière sont longues" poursuit Phlippe Lutrat. Pour le praticien, "il est donc primordial de rester en contact avec la médecine du travail et l'Assurance maladie". Car au-delà d'un mois, il y a un réel risque pour le retour à l'emploi du salarié. 

"Certains ne vont plus trouver leur place, les choses changent parfois très vite" explique Philippe Lutrat qui insiste sur les dispositifs existants qui doivent justement aider à la réinsertion des assurés. Il existe par exemple l'essai encadré qui permet de jauger la possibilité ou non pour un salarié de retrouver son emploi. Dans le cas contraire, des reconversions sont possibles. 

L'arrêt maladie, un acte médical

"Les maux de dos sont les premières causes d'arrêt maladie" explique Nadia Montandon la directrice adjointe de la Caisse d'Assurance maladie de Côte-d'Or. "Ensuite ce sont les troubles anxieux et dépressifs, mais qui ne sont pas toujours liés à la situation au travail". 

"Il est important que les assurés comprennent que l'arrêt maladie est un acte médical, et non pas un acte administratif anodin", ajoute Nadia Montandon. Et d'ajouter "l'arrêt maladie n'est pas là pour résoudre les problèmes relationnels entre salariés par exemple". 

Reportage réalisé par Elie Abergel