Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côtes-d'Armor : les commerces autorisés à ouvrir tous les dimanches jusqu'à la fin de l'année

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Les commerces "non-essentiels" peuvent rouvrir leurs portes ce samedi 28 novembre après un mois de confinement. Dans les Côtes-d'Armor ils seront même autorisés à fonctionner sept jours sur sept jusqu'à la fin de l'année. Le préfet a pris un arrêté.

Une commerçante en pleine préparation de sa boutique.
Une commerçante en pleine préparation de sa boutique. © Maxppp - Rémy PERRIN

Les commerces de Côtes-d'Armor vont pouvoir ouvrir leurs portes tous les dimanches jusqu'à la fin de l'année. Comme en Ille-et-Vilaine , le Finistère ou dans le Morbihan, le préfet du département a pris un arrêté autorisant les commerçants à accueillir des clients les dimanches 29 novembre mais aussi les 6, 13, 20 et 27 décembre.

Appel à des salariés volontaires

Thierry Mosimann justifie cette décision par à la nécessité "de mieux réguler les flux de clients et de permettre aux commerçants de compenser les baisses d’activité et de chiffres d’affaires liées aux périodes de fermeture." Le préfet ajoute toutefois que les employeurs devront faire appel à des salariés volontaires et que ces derniers devront donner leur accord par écrit. Ils bénéficieront alors des droits prévus par la réglementation.

Dans l'agglomération de Saint-Brieuc, cette autorisation d'ouvrir les commerces le dimanche fait grincer des dents. Il y a deux ans, un accord a été passé afin de contraindre les grandes surfaces des zones commerciales à fermer leurs portes ce jour-là pour ne pas concurrencer les petits commerçants du centre-ville.  Sur Twitter, le conseil municipal d'opposition, Corentin Poilbout évoque "une décision inique qui contrevient à l’accord politique local. C’est un moment crucial pour la survie des commerces de centre-ville qui souffrent de la concurrence périphérique." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess