Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Coup de feu pour les ramoneurs nantais !

vendredi 26 octobre 2018 à 18:37 Par Thomas Larabi, France Bleu Loire Océan

Pas de répit pour les ramoneurs de Loire-Atlantique. Tous les retardataires se réveillent en ce début d'hiver pour nettoyer leurs conduits. Une obligation, une à deux fois par an selon les communes. Car en 2017, les pompiers du département sont intervenus 600 fois pour des "feux de cheminées".

Mathieu ramone en moyenne 8 à 10 conduits par jour.
Mathieu ramone en moyenne 8 à 10 conduits par jour. © Radio France - Thomas Larabi

Nantes, France

Mathieu ramone entre 8 et 10 conduits par jour cet automne. Les propriétaires de cheminées, de poêles à bois ou à granulés se réveillent avant l'hiver, à tel point que le délai est d'un mois dans la métropole nantaise pour un ramonage.

Des nids de frelons, des oiseaux morts

Une obligation légale, une à deux fois par an selon les communes pas toujours respecté selon Mathieu : "Il y a peu de temps j'ai ramoné une cheminée qui ne l'avait pas été depuis 5 ans" explique-t-il. Et c'est parfois spectaculaire : "Dans un château, on a du enlever 50 kilos de suie, des nids de frelons, des nids d'oiseaux, des oiseaux morts. C'est très dangereux" renchérit-il.

Dangereux à plus d'un titre : outre les rejets de monoxyde de carbone, les pompiers du département ont du intervenir 600 fois pour des "feux de cheminées" en 2017.