Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Coupures d'électricité en préfecture, Nicolas de Maistre, le préfet de Haute-Loire porte plainte

Le Puy-en-Velay, France

Le préfet de Haute-Loire, Nicolas de Maistre, porte plainte suite à une coupure d'électricité survenue le 10 décembre en préfecture. Cette coupure volontaire, effectuée par des agents EDF en grève contre la réforme des retraites, a été suivie d'une surtension lors du rétablissement du courant.

Nicolas de Maistre, préfet de Haute-Loire, a porté plainte suite à la coupure d'élecrtricité volontaire, survenue ce 10 décembre en préfecture
Nicolas de Maistre, préfet de Haute-Loire, a porté plainte suite à la coupure d'élecrtricité volontaire, survenue ce 10 décembre en préfecture © Radio France - Véronique Narboux

Nicolas de Maistre, le préfet de Haute-Loire, annonce ce jeudi avoir porté plainte suite à la coupure d'électricité volontaire survenue le 10 décembre dernier en préfecture. 

Interrogé par France Bleu, le préfet de Haute-Loire précise : "Ce qui a justifié le dépôt de plainte, c'est que le rétablissement du courant s'est accompagné d'une surtension qui aurait pu menacer le bâtiment puisque les surtensions peuvent être à l'origine de début d'incendie. Que la population puisse manifester, voilà une chose tout à fait raisonnable, organisée et protégée par la constitution. Par contre,  qu'il puisse y avoir des volontés de nuire physiquement aux capacités de gestion de crise par la préfecture et surtout -mais ça restera à établir- qu'il y ait eu une surtension volontaire organisée, je trouve ça dangereux. Ceci dit, qu'on vise la préfecture est préférable à imaginer des coupures de courant auprès de la population puisque beaucoup de nos concitoyens sont complètement dépendants, y compris dans leur risque vital, de la fourniture régulière d'électricité. Et en tout état de cause, on n'acceptera pas une évolution à la radicalisation sur ces actions coup de poing. "

Ces coupures volontaires, effectuées par des agents sur secteur énergétique en grève contre la réforme des retraites, sont opérées un peu partout en France depuis le 5 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu