Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Les gens viennent à la montagne pour se reposer mais Courchevel est un énorme chantier !"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Exit la quiétude de la montagne à Courchevel (Savoie). Comme chaque été, les chantiers se multiplient, la municipalité et les propriétaires en profitent pour rénover et construire. Il faut finir tous les projets lancés avant l'hiver, la haute saison touristique.

Il y a plus d'engins de chantier que de touristes en ce mois de juillet à Courchevel 1650
Il y a plus d'engins de chantier que de touristes en ce mois de juillet à Courchevel 1650 © Radio France - Sarah Gilmant

Courchevel 1650, Saint-Bon-Tarentaise, France

"J'ai des clients qui ont écourté leur séjour à Courchevel pour une station plus calme", la saison de Frank Bouétard commence mal. Depuis quinze jours, les travaux sur l'immeuble de sa boutique route Sainte-Blandine à Courchevel 1650 font fuir ses clients. La terrasse de son commerce de bouche "Chez le gaulois" est vide.

"On a tous besoin d'attirer de la clientèle l'hiver et l'été mais la clientèle d'été, moi, je ne l'ai plus. Courchevel est un énorme chantier, il y a des bruits de perceuse, de la poussière partout, des bruits de chantier, ça devient pénible" - Frank Bouétard, commerçant

Ce commerçant a même appelé la police parce qu'"une tôle de deux mètres est tombée sur [sa] terrasse. C'est dangereux pour mes clients, pour les passants et même pour moi au travail. Je regarde toujours en l'air lorsque je vais sur ma terrasse par peur de me prendre un truc sur la tête !"

"Une tôle de deux mètres est tombée sur ma terrasse, c'est dangereux pour tout le monde !" Frank Bouétar, patron "Chez le Gaulois" - Radio France
"Une tôle de deux mètres est tombée sur ma terrasse, c'est dangereux pour tout le monde !" Frank Bouétar, patron "Chez le Gaulois" © Radio France - Sarah Gilmant

Cinq-cent-vingt autorisations de chantier sont données par la ville de Courchevel chaque année. La municipalité elle-même termine des travaux de rénovations et d'entretien l'été. "En station, on ne peut faire des travaux que six mois dans l'année et en hiver, c'est tout simplement impossible" explique le maire de Courchevel, Philippe Mugnier, "il faut voir les résultats de ces travaux. Ils sont conséquents à la Praz avec par exemple le chantier du parking de cinq cents places qui permettra d’accueillir des skieurs à la journée, de limiter la circulation automobile [dans les centres station] mais nous ne pouvons pas arrêter les travaux pendant deux mois l'été, il nous faudrait trois ans au lieu de deux pour le construire et la contrainte pour les habitants serait énorme." 

L'ambition de la municipalité, c'est bien de rendre accessible ce parking de cinq cents places au mois de décembre. La municipalité fait aussi des travaux pour l'aménagement du lac du Praz qui devraient prendre fin courant octobre.

Le ballet des camions de chantier à Courchevel, de la mairie à Saint-Bon-Tarentaise jusqu'à Courchevel 1650 - Radio France
Le ballet des camions de chantier à Courchevel, de la mairie à Saint-Bon-Tarentaise jusqu'à Courchevel 1650 © Radio France - Sarah Gilmant

En attendant la fin des chantiers sur la route Sainte-Blandine, Thibaud Levitte, le patron du restaurant l'Alambic situé dans une rue à proximité s'adapte, "puisque chaque été, il y a des travaux. Moi, je n'hésite pas à dire aux artisans s'ils font trop de bruit ou s'ils dérangent pendant le service et après leur avoir dit dix fois, ça se passe bien. On joue le jeu aussi. Moi, je propose des menus pour les artisans qui rapportent. Pour fidéliser ma clientèle cet été, je baisse mes tarifs de 10% à 20%".

Le restaurant l'Alambic propose des plats à des tarifs plus attractifs l'été que l'hiver et ça fonctionne, la terrasse est remplie - Radio France
Le restaurant l'Alambic propose des plats à des tarifs plus attractifs l'été que l'hiver et ça fonctionne, la terrasse est remplie © Radio France - Sarah Gilmant

Pour encourager les touristes à rester cet été, la ville de Courchevel offre les remontées mécanique jusqu'au 30 août.

Choix de la station

France Bleu