Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Couvre-feu : la préfecture du Bas-Rhin durcit les mesures pour les restaurants

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

La préfecture du Bas-Rhin a annoncé de nouvelles mesures ce lundi 26 octobre concernant le couvre-feu pour les bars et restaurants. Les établissements ne pourront ouvrir qu'entre 11h et 15h ainsi qu'entre 18h et 20h30.

Les horaires des restaurants sont restreints dans le Bas-Rhin
Les horaires des restaurants sont restreints dans le Bas-Rhin © Maxppp - Jean-Marc Loos

La situation sanitaire se dégrade rapidement et fortement dans le Bas-Rhin. Quelques jours à peine après l'annonce du couvre-feu entre 21h et 6h pour tenter de contenir l'épidémie de coronavirus, la préfecture du Bas-Rhin a annoncé ce lundi de nouvelles mesures plus strictes pour les restaurants. Ils ne pourront ouvrir qu'entre 11h et 15h ainsi qu'entre 18h et 20h30.

"On a décidé de définir des horaires, l'idée c'est d'éviter les contacts sociaux", a expliqué la préfète Josiane Chevalier qui pointe du doigt des terrasses bondées ce week-end, une concurrence déloyale dit-elle entre les bars fermés et les restaurants. "Les bars qui ont des activités annexes ne peuvent ouvrir que pour les activités annexes, pas pour servir des boissons", a précisé la préfète. Les établissements concernés par ces mesures seront accompagnés par l'Etat insiste la préfecture.

Les restaurateurs accusent le coup

Ces annonces ont été mal accueillies par de nombreux restaurateurs. "On a l'habitude d'être ouvert toute la journée, là on va perdre 50% de notre chiffre d'affaires, j'ai du mal à digérer l'info", regrette Yoann Abitbol chef du restaurant Bistrot et chocolat à Strasbourg. 

"Le débit de boissons n'existe plus pendant cette période. Aucun touriste ne pourra boire une bière durant cette période même dans un restaurant. Une assiette de jambon et de fromage ce n'est pas suffisant. On espère que les choses reviennent le plus vite possible à la normale", a déclaré Roger Sengel le président de l'UMIH l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie. Les pâtisseries et salons de thé ne sont pas concernés par ces mesures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess