Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : 12 000 emplois supprimés en un an dans les commerces parisiens

-
Par , France Bleu Paris

L'activité de la grande majorité des commerces a été quasiment arrêtée pendant de nombreux mois à cause du Covid, selon une étude dévoilée jeudi 8 avril par la mairie de Paris. Les commerces de la capitale embauchaient fin 2020 7% de salariés de moins que fin 2019.

À Montmartre, quartier normalement très touristique, de nombreux commerces ferment faute d'activité.
À Montmartre, quartier normalement très touristique, de nombreux commerces ferment faute d'activité. © Radio France - Guillaume Farriol

Sans surprises, après un an de crise sanitaire, les commerces parisiens ont du mal à garder la tête hors de l'eau. La mairie de Paris a tenu une conférence de presse jeudi 8 avril, avec des représentants de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Paris et de l'Atelier parisien d'urbanisme (Apur) auteur d'une étude sur les commerces de la capitale.

Des dizaines de milliers de commerces à l’arrêt pendant des mois

À Paris, les commerces embauchaient fin 2020 un peu plus de 167 000 salariés, un chiffre en nette baisse par rapport à 2019 : moins 7%. Cela représente environ 12 000 emplois perdu en un an. Il s'agit bien sûr d'une conséquence de la crise sanitaire. L'activité des commerces (restaurants, bars, coiffeurs, magasins en tout genre...) est restée quasiment à l’arrêt pendant de nombreux mois. 46 000 des 62 000 commerces de la capitale ont dû fermer au printemps 2020 pendant le premier confinement, et à peine moins pendant le deuxième confinement. 

Selon l'étude de l'Apur, le nombre de locaux commerciaux vacants à Paris est en hausse par rapport au dernier chiffre de 2017 : 900 de plus à travers la capitale. C'est sans doute, là aussi, une des conséquences du Covid-19. La crise sanitaire a été "un coup de massue" selon Dominique Restino, président de la CCI Paris. Surtout que Paris a déjà été secoué ces dernières années par des événements qui ont fragilisé les commerces : les manifestations des gilets jaunes, ou encore les grèves dans les transports.

Grosse inquiétude pour les prochains mois

Une surprise en revanche : pour l'instant, aucune explosion du nombre de faillites n'a été observée, car les commerçants survivent grâce aux perfusions de l'État avec les aides publiques et les prêts garantis par l'État (PGE). Mais qu'arrivera-t-il quand il faudra commencer à rembourser ? "Nous sommes très inquiets pour le semestre qui arrive, répond Olivia Polski, adjointe à la maire de Paris en charge du commerce. Nos commerçants ont des difficultés de liquidités qui s'accroissent, et il faudra probablement rembourser les prêts à partir du mois de juin." L'adjointe défend le plan d'aide lancé par la mairie. "Plus de 200 millions d'euros" ont été débloqués par la municipalité pour soutenir les commerces. "Mais ça ne suffira pas vu l’ampleur de ce qui peut s'annoncer", alerte Olivia Polski.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess