Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : près de 20% des hôtels sont fermés cet été dans la métropole de Lille

-
Par , France Bleu Nord

Près de 20% des hôtels sont toujours fermés dans la métropole lilloise, selon l'estimation du club hotellier lillois. Une conséquence du Covid-19, qui entraîne une baisse de la clientèle. Les établissements restés ouverts constatent une forte chute de la fréquentation.

Image d'illustration
Image d'illustration © Radio France - Stéphane Milhomme

Cet été, certains hôtels du Nord-Pas-de-Calais resteront fermés, faute de clients suffisants. C'est l'une des conséquences de l'épidémie de Covid-19 : la fréquentation a fortement chuté dans la plupart des établissements de la région, excepté sur le littoral. Pour éviter de perdre de l'argent, près de 20% des hôtels de la métropole lilloise ont fermé pour l'été, selon les estimations du club hotelier lillois, qui représente 80% des établissements dans le secteur.

Des taux de remplissage souvent entre 20 et 50%

Les couloirs et chambres des hôtels du Nord-Pas-de-Calais sont souvent bien vides. Certains ont tout de même fait le choix de rester ouverts. C'est le cas de Léa Bodin, directrice d'un établissement de 43 chambres à Béthune. Pourtant, actuellement, seules 4 chambres sont occupées. "En juillet, j'ai perdu 65% de mon chiffre d'affaire par rapport à l'année dernière." détaille celle qui a repris l'hôtel familial il y a 3 ans.

La fréquentation, c'est catastrophique

Léa Bodin emploie trois personnes, placées au chômage partiel. Elle peut notamment poursuivre son activité grâce à une bonne année 2019, qui lui a permis de mettre de la trésorerie de côté. D'autre ont fait le choix de rester fermer cet été.  C'est le cas en partie de François Berteloot, qui possède trois établissements dans le Nord. L'un de ceux qu'il dirige à Marcq-en-Baroeul n'ouvrira pas cet été : "Je l'ai essayé de le rouvrir, pendant trois semaines, et je me suis très vite rendu compte que la fréquentation n'était pas au rendez-vous". Les revenus générés ne permettant même pas de prendre en charge les salaires du personnel, François Berteloot a donc décidé de fermer à nouveau. 

Les hôteliers déplorent globalement un manque de visibilité sur l'avenir. Difficile pour eux d'estimer ce à quoi ressemblera la fin de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess