Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : 35 entreprises de la Drôme sollicitent déjà l'activité partielle longue durée

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Des entreprises de la Drôme s'apprêtent à une baisse d'activité sur la durée à cause de la crise sanitaire du coronavirus. A ce stade, 35 ont demandé le dispositif "activité partielle longue durée", mis en place depuis mi-octobre.

Entreprises fermées pendant le confinement à Valence (photo illustration)
Entreprises fermées pendant le confinement à Valence (photo illustration) © Radio France - Claire Leys

La DIRECCTE, la direction des entreprises, du travail et de l'emploi, précise que parmi les 35 entreprises, beaucoup appartiennent au secteur de la métallurgie. Mais les secteurs de la plasturgie, le textile, l'informatique, la restauration rapide, le commerce de gros ont aussi sollicité l'activité partielle longue durée. Les deux tiers des entreprises comptent entre 20 et 50 employés. Plus de 1.000 salariés drômois sont concernés à ce stade.  

Un accord sur 6 mois, renouvelable jusqu'à mi 2022

L'Etat s'engage à indemniser l'activité partielle sur 6 mois, renouvelable jusqu'en juin 2022. Cela permet donc à des entreprises de se projeter, de programmer et de garder un taux d'indemnisation important explique Dominique Cros, directrice de la DIRECCTE Drôme : "à partir du 1er janvier, le taux de prise en charge de l'activité partielle classique va baisser, on va tomber à 36% pour les secteurs non protégés. Pour les entreprises qui ont une baisse durable de l'activité, comme par exemple dans l'aéronautique, il est préférable de définir une baisse de sa durée de travail pour bénéficier d'un taux de prise en charge plus élevé." 84% du salaire net est pris en charge pour le salarié.

L'entreprise s'engage à ne pas licencier et à former les employés. Les démarches sont un peu plus lourdes pour s'inscrire en activité partielle longue durée puisqu'il faut un accord de branche, un accord CSE ou un accord avec les organisations syndicales. 

Le chômage partiel classique, lui, a été demandé pour plus de 150 000 salariés drômois depuis le mois de mars (surtout lors du premier confinement en mars-avril), 130 millions d'euros ont été versés en indemnisation par l'Etat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess