Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

46% de curistes en moins à Lamalou-les-Bains

-
Par , France Bleu Hérault

13.000 curistes se rendent chaque année à Lamalou-les-Bains (Hérault). Mais, conséquence de la crise sanitaire, le taux de réservation est en forte baisse, impactant le fonctionnement de la Chaîne Thermale du Soleil et l'économie de toute une commune. Des projets d'agrandissement sont reportés.

Thermes de Lamalou-les-Bains
Thermes de Lamalou-les-Bains - Corentin Mossiere

En temps normal, 13.000 curistes se rendent en moyenne chaque année aux thermes de Lamalou-les-Bains (Hérault). La fréquentation était stable depuis une quinzaine d'années. Mais la crise sanitaire de 2020 impacte considérablement cet établissement appartenant à la Chaîne Thermale du Soleil.

Quelque 6.000 curistes au total seront accueillis d'ici la fermeture en décembre prochain. Une baisse de l'ordre de 46 %. Difficile de faire mieux, même si la demande est importante. L'établissement thermal est spécialisé dans les soins neurologiques (40%) et rhumatologiques (60%).

Les thermes de Lamalou-les-Bains ont rouvert le 6 juillet 2020 après une fermeture le 16 mars pour cause de confinement. À ce moment-là, 700 malades étaient en cure.

Juillet et août ne sont pas les mois les plus fréquentés de l'année, la période la plus dense est celle de septembre à novembre

En juillet, 600 curistes par jour ont été accueillis. Le taux de réservation est légèrement plus important en août (650 au lieu de 900), contre 1.200 curistes par jour de septembre à novembre. Le taux de remplissage est de 70 % (en moyenne).  Il est impossible pour l'établissement d'augmenter sa capacité afin de respecter la distanciation entre chaque curiste.

Cette baisse de fréquentation a forcément un impact économique sur l'activité et sur le fonctionnement de l'entreprise.

Séverine Gauthier, directrice des Thermes de Lamalou-les-Bains

Les thermes de Lamalou emploient 25 salariés permanents. L'effectif atteint 90 salariés réguliers dès l'ouverture au public et atteint les 130  emplois de septembre à novembre. L'effectif est le même cette année, assure Séverine Gauthier, la directrice des thermes. Impossible d'ouvrir avec moins de salariés. En revanche, pas question de faire appel aux étudiants saisonniers (une quinzaine) pour assurer le remplacement du personnel. L’organisation interne a été revue. 

Des malades fidèles à Lamalou

Un grand nombre de réservations a été reporté en 2021. De nombreuses réservations ont déjà été effectuées pour l'année prochaine. Le taux de fidélisation est de l'ordre de 70 %.

Autre conséquence de cette crise sanitaire, les projets de développement ont également été mis en attente. L'agrandissement de l'établissement thermal, avec la création d'une piscine pour le plateau technique de soins, a été reporté.

La Chaîne Thermale du Soleil compte une vingtaine de stations en France. Celle de Lamalou-les-Bains se classe 6e en terme de fréquentation. L'établissement héraultais occupe par ailleurs la 15e place dans le classement national sur la centaine de stations thermales

Le site de Lamalou-les-Bains ferme en décembre et janvier pour ouvrir ensuite au public  en mars. L'Assurance maladie prend en charge à 100 % les cures, à condition que les malade suivent les 18 jours de soins consécutifs.

Thermes de Lamalou-les-Bains
Thermes de Lamalou-les-Bains - Corentin Mossiere
Choix de la station

À venir dansDanssecondess