Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

COVID-19 - Artisanat en Corse : "166 radiations ces derniers mois rien que pour la Corse-Du-Sud"

-
Par , , France Bleu RCFM

Invité de la rédaction de RCFM ce mardi, François-Marie Ottaviani, président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Corse-Du-Sud, a dévoilé des chiffres plutôt inquiétants quant à l'impact de la crise sanitaire sur les artisans.

Un marteau et une enclume dans une forge
Un marteau et une enclume dans une forge © Maxppp - Alexis Sciard

"Je suis très inquiet pour l'avenir de nos entreprises artisanales". Le président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du 2A dresse un constat plutôt alarmant, en cette fin d'année 2020. Selon lui, les mesures de confinement découlant de la crise sanitaire de la COVID-19 commencent à faire sentir leurs effets sur les entreprises artisanales. 

"Il y a un indicateur très fort : 166 radiations ces derniers mois rien que pour la Corse-Du-Sud. C'est un véritable tsunami qui déferle sur l'économie, tous secteurs confondus. L'heure n'est pas encore au bilan, mais les conséquences sont dramatiques", a expliqué à notre micro François-Marie Ottaviani.

REECOUTER LE PODCAST 

Renforcer les aides, et penser à la jeunesse qui se forme

Ce dernier, inquiet également de la perspective des mois qui viennent, et de l'idée d'un durcissement des restrictions sur les déplacements, espère que les mesures nationales seront elles aussi renforcées. 

"[...]Toutes les mesures économiques ont mis les entreprises sous oxygène. Je suis convaincu que leur survie n'est possible que sous deux conditions : l'exonération totale des charges pour la période de mars à décembre 2020, et le report d'un an supplémentaire des remboursements, pour les entreprises qui ont bénéficié du prêt garanti par l'Etat (5700 entreprises corses ont bénéficié d'un PGE selon les chiffres). Si ces deux mesures ne sont pas mises en oeuvre, on va vers des jours très très sombres", assure François-Marie Ottaviani. 

Selon le président de la CMA de Corse-Du-Sud, la Collectivité de Corse a relayé cette demande auprès du gouvernement. "Il ne faut pas désespérer", dit-il, s'inquiétant également, en rétroactivité, de l'impact des radiations d'entreprises sur l'apprentissage qui se fait, justement, au sein de ces entreprises. 

"L'économie, ça marche avec la confiance et pas avec la peur", assène enfin François-Marie Ottaviani.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess