Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Certains vont mettre la clef sous la porte" alertent les forains rassemblés à Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Les forains se sont rassemblés ce mercredi après-midi dans les jardins de la Fontaine à Nîmes pour distribuer gratuitement des confiseries et proposer des animations. Un moyen de faire entendre leur détresse après une année quasi blanche à cause de la crise sanitaire.

Une cinquantaine de forains se sont rassemblés à Nîmes pour proposer des animations gratuites et faire entendre leur détresse après des mois de fermeture.
Une cinquantaine de forains se sont rassemblés à Nîmes pour proposer des animations gratuites et faire entendre leur détresse après des mois de fermeture. © Radio France - Lise Roos-Weil

Une odeur de barbapapa et de pomme d'amour flotte dans les jardins de la Fontaine ce mercredi après-midi. Une sensation oubliée depuis des mois avec l'interdiction des fêtes foraines. Dans la file d'attente, parents et enfants se pressent.  Derrière la machine, Jean-Luc Boule est aux anges. "Franchement, ça fait vraiment plaisir de voir le sourire sur les enfants ! Pouvoir travailler un petit peu, ça fait du bien" confie ce forain qui n'a pas remis en marche sa caravane depuis le mois d'octobre. Un arrêté interdit les fêtes foraines au moins jusqu'au 2 juin.

"C'est une grosse difficulté à vivre. On a des crédits pour nos caravanes, nos voitures. Les assurances n'ont pas été réduites. Et de voir notre matériel immobilisé devant nous, c'est très compliqué."

"J'aime tout, s'exclame la petite Siana, une grosse pomme d'amour dans la main. Même la barbapapa, même la pêche aux canards, même le manège à vélo. Ça me manque beaucoup les fêtes foraines !" Pour sa maman Victoria, la fermeture des foires est incompréhensible : "Le Covid on peut l'attraper en faisant les courses, en venant au parc, pourquoi pas rouvrir les fêtes foraines ? Surtout que nous sommes gitans, ça nous manque !"

Enfants et parents se sont pressés à Nîmes pour des barbapapa et des animations gratuites
Enfants et parents se sont pressés à Nîmes pour des barbapapa et des animations gratuites © Radio France - Lise Roos-Weil

Une cinquantaine de forains se sont rassemblés pour l'occasion. Parmi eux, Jean-Charles Ferrari. Il a travaillé à peine trois mois l'an dernier. "C'est une grosse difficulté à vivre. On a des crédits pour nos caravanes, nos voitures. Les assurances n'ont pas été réduites. Et de voir notre matériel immobilisé devant nous, c'est très compliqué", raconte-t-il. Par leur rassemblement, ils veulent faire entendre leur détresse après une année quasi blanche à cause de la crise sanitaire.

Les forains demandent une reprise rapide, au moins pour la saison estivale

"On a des collègues qui le vivent très mal, explique Anthony Van de Walle, forain et président du CID'Europe. On a des collègues qui ont mis fin à leur jour. Certains vont mettre la clef sous la porte à la reprise, c'est sûr et certain. On espère que l'Etat va prendre la situation en urgence." Les forains demandent une reprise dès que possible, au moins pour faire la saison estivale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess