Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : "La crise a déjà coûté 60 millions d'euros à la région Centre-Val de Loire", indique son président

Invité de France Bleu Berry ce lundi matin, François Bonneau est revenu sur les mesures mises en place par la région Centre-Val de Loire pour faire face à l'épidémie de Covid-19 et aux conséquences économiques de la crise sanitaire.

François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire
François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire © Radio France - Manon Klein

"Nous avons déjà engagé 60 millions d'euros" pour faire face à la crise sanitaire, indique François Bonneau, président de la région Centre-Val de Loire. Il était l'invité de France Bleu Berry ce lundi 28 septembre. "60 millions d'euros pour acheter des masques, pour aider les entreprises à tenir dans cette période de crise. Nous avons engagé beaucoup de moyens", précise-t-il.

"60 millions d'euros, c'est considérable pour le budget de la Région, mais nous voulons affirmer notre solidarité, notamment avec les PME, avec les salariés qui ont besoin de continuer à gagner leur vie, avec les services publics pour qu'ils continuent de fonctionner", poursuit François Bonneau. Il explique qu'un plan de formation pour 5.000 jeunes va être lancé à l'échelle de la région.

Si la situation s'aggravait, des mesures seraient prises. Mais il faut tout faire pour les éviter

Pour éviter la propagation de l'épidémie de Covid-19, il appelle à la plus grande prudence, même si aujourd'hui les deux départements berrichons ne sont pas en situation de crise. "Il faut être particulièrement vigilant, il faut le masque, les gestes barrière, le gel hydroalcoolique. Je lance un appel à tous, et aux jeunes en particulier, qui peuvent aspirer à davantage de liberté. Soyons solidaires, c'est la seule manière de faire reculer le risque d'avoir à nouveau des hôpitaux surchargés et des personnes en danger", déclare-t-il.

À RÉÉCOUTER : François Bonneau, président de la Région, invité de France Bleu Berry

"Manifestement, au niveau national, la situation s'alourdit. C'est vrai dans le Loiret et l'Indre-et-Loire", constate François Bonneau, qui admet regarder avec attention les mesures de restrictions prises dans plusieurs grandes métropoles françaises ce lundi. "Bien évidemment, si la situation s'aggravait, des mesures seraient prises. Mais il faut tout faire pour les éviter"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess