Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : le département de l’Isère prend des mesures pour lutter contre la précarité

-
Par , France Bleu Isère

Le Département de l’Isère a voté, ce vendredi, une série d’aides financières pour amortir le choc social et économique lié à la crise sanitaire alors que tout le département est désormais concerné par un durcissement des restrictions face à l’épidémie de la Covid-19.

La précarité grandit en Isère avec l'épidémie de Covid-19 (photo d'illustration).
La précarité grandit en Isère avec l'épidémie de Covid-19 (photo d'illustration). © Radio France - Julien Fleury

Les élus départementaux ont voté, ce vendredi, la mise en place de mesures de soutien économique envers les plus précaires, les associations et certaines professions qui souffrent de la crise sanitaire. Cette série de mesures intervient alors que l’ensemble du département de l’Isère fait désormais l’objet de nouvelles restrictions sanitaires, notamment l’instauration d’un couvre-feu de 21h à 6h du matin.     

Une aide ponctuelle pour payer les loyers   

Parmi les mesures votées, le Département a décidé de verser une aide allant de 250 à 550 euros aux ménages qui ont du mal à payer leur loyer en cette période compliquée. Pour être éligible, il faut avoir subi une perte de salaire d'au moins 20% depuis le début de la crise sanitaire, être salarié ou travailleur indépendant et ne pas être bénéficiaire du FSL (fonds de solidarité logement). Cette aide est versée en une seule fois et le montant dépend du nombre de personnes vivant dans le foyer

Explosion du nombre de bénéficiaires du RSA

Jean-Pierre Barbier, président du conseil départemental de l'Isère.

Le nombre de personnes tombées dans la précarité a bondi dans le département. Depuis le mois de mars, le RSA compte 1.200 bénéficiaires supplémentaires. Pour pallier à cette forte augmentation, le Département engage 12 millions d'euros qui seront versés d'ici à la fin de l'année 2020. En tout, 24.000 isérois sont bénéficiaires du RSA. 

Une prime Covid-19 pour les aides à domicile   

C'était un promesse du gouvernement, une prime de 1000 euros va être allouée aux salariés des services d'aides à domicile parce qu'ils ont été présents auprès des plus fragiles pendant la crise sanitaire. Cette somme est co-financée par le Département et l'Etat et elle sera versée à environ 4000 travailleurs en Isère. La prime sera versée sous la forme d'une augmentation de salaire de 3 euros bruts de l'heure. Pour le département, cela représente un budget de 700.000 euros par mois. 

Soutien à 1000 associations 

27 millions d’euros sont par ailleurs engagés par le Département pour aider les associations à survivre dans cette période de crise sanitaire.  Plus de 1000 associations vont en profiter en Isère. 

Des aides "insuffisantes" selon le Secours Populaire

Depuis le début de la crise sanitaire, la fédération iséroise du secours populaire a vu ses bénéficiaires bondir de 40 à 45%, ce qui porte à environ 30.000 le nombre de familles aidées par l'association dans le département. Cette augmentation s'explique en grande partie par l'impossibilité de trouver un emploi ou la perte de "petits boulots" dans la restauration notamment. Selon ses calculs, le Secours Populaire de l'Isère estime qu'il a déjà perdu 245.000 euros en dons depuis le mois de mars. Les aides du département sont "utiles" mais "insuffisantes" selon Tayeb Boukenoud, le directeur général de la fédération de l'Isère du Secours Populaire. 

Tayeb Boukenoud, directeur général de la fédération de l'Isère du Secours Populaire.

"Ces aides sont données sur une période courte et elles ne permettent pas à une famille bénéficiaire du RSA de vivre. Si ces aides étaient suffisantes, nous n'aurions pas autant de bénéficiaires au Secours Populaire", ajoute Tayeb Boukenoud. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess