Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : le secteur touristique mayennais a beaucoup souffert de la médiatisation de la situation sanitaire

-
Par , France Bleu Mayenne

Dans le département, les professionnels du tourisme ont subi de plein fouet les conséquences de l'épidémie. Le bilan est mitigé, catastrophique même au mois de juillet.

Chute de l'activité touristique au mois de juillet en Mayenne (illustration)
Chute de l'activité touristique au mois de juillet en Mayenne (illustration) © Maxppp - F LALLEMAND/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Il faudra vite oublier cette saison estivale. Selon une récente étude de l'Observatoire Régional du Tourisme en Pays de la Loire, le bilan, dans un contexte sanitaire inédit, est en demi-teinte. Parmi tous les territoires, c'est le littoral atlantique qui s'en sort le mieux. Le tourisme rural est à la baisse en raison du manque de visiteurs étrangers. 

En Mayenne, la médiatisation de la situation sanitaire, en juillet, a été un véritable coup de frein à l'activité touristique : jusqu'à 80% d'annulations des réservations de clients étrangers et ça n'étonne aucun professionnel du secteur dans le département.

Juillet : télé, radio, journaux ont mis en Une la Mayenne, pas pour sa quiétude et ses nombreux atouts touristiques mais pour évoquer l'épidémie de Covid-19 comme le remarque Cyril Huard, le patron de l'Hotel Logis Le Grand Cerf à Ernée : "au moment où on relançait la machine, l'effet médiatique a forcément été assez mauvais pour nous pour les réservations de chambres et les repas de groupe". Cyril Huard est également inquiet pour les mois à venir en particulier pour les banquets, une de ses principales activités, et c'est le grand flou.

Même constat pour cette propriétaire de chambres d'hôtes à Montsûrs. Annick Vallée a reçu, au début de l'été, des dizaines de mails et de coups de fils : "en juillet, ce fut terrible. L'horreur. Les gens avaient tellement entendu parler de la Mayenne, en mal, malheureusement. En août, ça a été un petit mieux. Mais les gens sont quand même frileux". 

En Pays de la Loire, la quasi totalité des professionnels du tourisme assurent avoir perdu jusqu'à 40% de leur chiffre d'affaires annuel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess