Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : les parents ne pouvant télétravailler pourront bénéficier du chômage partiel si l'école ferme

-
Par , France Bleu

Un dispositif de chômage partiel va être mis en oeuvre pour les salariés du privé contraints de garder leur enfant en cas de fermeture d'école pour cause de Covid-19. Seuls les parents ne pouvant télétravailler pourront en bénéficier a annoncé le gouvernement mercredi soir dans un communiqué.

École fermée à Carcassonne (Aude) (illustration).
École fermée à Carcassonne (Aude) (illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/BOYER Claude

Les salariés du privé obligés de garder leurs enfants en raison de la fermeture de leur crèche, école ou collège pour cause de Covid-19 et qui seront dans l'impossibilité de télétravailler seront placés en activité partielle, a confirmé le gouvernement ce mercredi soir dans un communiqué.

Ces parents pourront "bénéficier d'un revenu de remplacement dès le premier jour de leur arrêt de travail, et au plus tard jusqu'à la fin de la période d'isolement", précise le ministère des Solidarités et de la Santé. "Cette indemnisation pourra bénéficier à un parent par foyer, en cas d'incapacité de télétravail des deux parents et sur présentation d'un justificatif". Plusieurs dizaines d'écoles ont dû fermer temporairement leurs portes depuis la rentrée après la découverte de cas de coronavirus. Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer avait promis lundi des mesures pour les parents concernés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess