Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : les salles de loisirs couvertes veulent avoir accès au fonds d'aide de Clermont Auvergne Métropole

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Avec la crise sanitaire, ces salles de jeux couvertes ont divisé leur chiffre d'affaire par deux. Elles demandent à pouvoir bénéficier du fonds d'urgence de Clermont Auvergne Métropole pour l'instant réservé aux secteurs de l'hôtellerie restauration, de la culture et de l'événementiel.

Le parc Kizou aventures de Clermont-Ferrand a réduit sa capacité d'accueil à 50 personnes contre 300 en temps normal.
Le parc Kizou aventures de Clermont-Ferrand a réduit sa capacité d'accueil à 50 personnes contre 300 en temps normal. - (c) Kizou aventures

D'ordinaire paradis des enfants et des ados, ces salles où l'ont se jette dans les piscines à balles, sur les trampolines, où l'on escalade les structures en mousse, sonnent désespérément vides en temps d'épidémie. A titre d'exemple, le parc Kizou aventures de Clermont-Ferrand avait "45 anniversaires réservés quand il a fallu fermer à l'annonce du confinement", se souvient Louis Coustès, son directeur. "On a fait le choix de rembourser les avances. La période mars, avril, mai, juin est assez dynamique pour nous, et là on en a été complètement privé".

Louis Coustès, créateur du parc Kizou aventures à Clermont-Ferrand, s'associe à quatre autres structure pour demander l'aide d'urgence de la Métropole.

Pas mieux en juillet, août, où les familles privilégient les activités en plein air. Les cinq structures* qui signent cet appel à la Métropole enregistrent un chiffre d'affaire divisé par deux par rapport à l'été dernier.

Bénéficier du fonds d'urgence de Clermont Auvergne Métropole

Ces cinq établissements de l'agglomération clermontoise demandent donc à bénéficier du fonds d'urgence économique de la métropole mis en place pour les secteurs de l'hôtellerie restauration, de la culture et de l'événementiel. Un fonds doté d'un million d'euros et dont ces salles de loisirs indoor sont pour l'instant exclues. Un fonds d'aide qui d'après le président de la CCI Puy-de-Dôme, que cite Louis Coustès, n'aurait été utilisé qu'à hauteur de 17%. Le dossier est désormais entre les mains des élus chargés du tourisme et de l'économie à Clermont Auvergne Métropole.

A la tête de Kizou aventures, Louis Coustès s'inquiète pour l'avenir de ces parcs de loisirs en intérieur.

L'inquiétude pour la rentrée

Le fondateur de Kizou aventures est aussi très inquiet pour la suite. Depuis sa réouverture, son parc a limité la fréquentation à 50 personnes contre 300 habituellement. "Ce qui m'inquiète ce sont les mois de septembre et d'octobre, qui sont le début de notre saison. Il y a la limite de jauge, mais surtout les parents ne sont pas prêts à ramener les enfants à l'intérieur. Si on continue dans une crise sanitaire comme on l'est actuellement, j'ai de grosses craintes sur la pérennité de nos activités". A Clermont-Ferrand, une salle de trampoline a d'ailleurs fermé définitivement après liquidation suite au confinement.  

*Les signataires de l'appel à la Métropole : Kizou aventures (Clermont), Royal Kids (Aubière), Youpi parc (Clermont), Trampoline parc (Clermont), The Jump (Aubière)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess