Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : Restaurateurs et élus vosgiens restent prudents, malgré les bons chiffres du département

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Le taux d'incidence dans les Vosges est bien plus bas que la moyenne nationale. De là à imaginer un allègement des restrictions sanitaires ? Les restaurateurs et les élus du département ne sont pas forcément pour.

À Gérardmer, le maire Stessy Speissmann constate une fréquentation touristique élevée ces dernières semaines
À Gérardmer, le maire Stessy Speissmann constate une fréquentation touristique élevée ces dernières semaines © Radio France - Laurent Watrin

Le gouvernement serre la vis dans les territoires fortement touchés par le Covid. Le confinement le week-end a été proclamé dans les Alpes Maritimes. Jean Castex demande des "mesures supplémentaires" à Dunkerque, où le taux d'incidence s'élève à 900. Mais quid des zones plus épargnées, comme les Vosges où la situation sanitaire est plus stable ? Le département affiche un taux d'incidence de 116, c'est bien moins que la moyenne nationale, qui se situe autour de 200.

Le risque d'attirer les touristes des zones plus touchées

De là à imaginer un allègement des restrictions sanitaires dans le 88 ? Pour les restaurateurs du département notamment, avec une réouverture progressive ? "Si on venait à soulager certains endroits, on aurait une sur-affluence de clients, avec le risque de se retrouver sous tension comme les Alpes-Maritimes", explique Hervé Pierrel. Cet hôtelier est installé à La Bresse. Le restaurant de son établissement est fermé.

Ce que craint Hervé Pierrel, c'est un appel d'air. Un constat que partage Xavier Grimon, restaurateur à Vincey et patron de la branche vosgienne de l'Umih, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie : "Si on fait par département, il va y avoir des déplacements de foule. Ce qui passe dans le Sud-Est, cela nous pend au nez en Moselle, en Meurthe-et-Moselle..." Chez les élus locaux, cette crainte existe aussi. "Oui, la situation est plutôt bonne dans les Vosges, mais autour de nous, la crise sanitaire est encore très prégnante, souligne Stessy Speissmann, maire de Gérardmer. C'est difficile mais je pense qu'il faut tenir encore quelques temps.

Une ligne de conduite claire : le souhait des restaurateurs

L'Umih souhaite avant tout un protocole national, une ligne de conduite claire de la part du gouvernement :  une date de réouverture pour tous, sans nouvelle fermeture à la clé. "Cela ne sert à rien de faire plaisir à certains, pour laisser les autres sur le carreau. Et il faut arrêter le stop and go : fermer, rouvrir, fermer, rouvrir etc. Ce n'est plus vivable", abonde Xavier Grimon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess