Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : un couvre-feu de 21h à 6h dans toute l'Île-de-France dès samedi jusqu'au 1er décembre

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Un couvre-feu sera mis en place dans toute l'Île-de-France de 21 heures à 6 heures du matin à partir de ce samedi 17 octobre jusqu'au 1er décembre.

Le couvre-feu est confirmé en Île-de-France
Le couvre-feu est confirmé en Île-de-France © Radio France - Noémie Bonnin

Dans son interview, Emmanuel Macron l'a confirmé : un couvre-feu sera effectif à partir de samedi 17 octobre de 21 heures à 6 heures du matin pour l'ensemble de la région Île-de-France, et ce jusqu'au 1er décembre.

"Il faut réduire nos contacts les plus festifs", recommande le président, qui indique que "même dans notre vie privée, il ne faut pas être plus de 6 personnes à table."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Il y aura des contrôles"

"Le couvre-feu est une mesure pertinente", a notamment déclaré le président de la République. "Il y aura des contrôles" menés par les forces de l'ordre, confirme le chef de l'État et, en cas de non-respect, "il y aura des amendes de 135 euros". "Je ne pense pas qu'on prenne des mesures disproportionnées", a décrété Emmanuel Macron.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess