Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : une MJC de Brest licencie deux salariées

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La MJC-Maison pour tous de Pen Ar Créac'h à Brest (Finistère) est en émoi ce mercredi après l'annonce du licenciement de deux salariées. L'association estime y être contrainte par la dégradation de la situation financière de la structure, en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

Le déficit de la MJC pourrait passer de 20 000 à 80 000 euros en 2021.
Le déficit de la MJC pourrait passer de 20 000 à 80 000 euros en 2021. © Radio France - Nicolas Olivier

"Nous sommes sous le choc," résume ce mercrediRozenn Martin, animatrice sociale jeunesse à la MJC de Pen Ar Créac'h. Au retour des congés de fin d'année, l'équipe (40 salariés dont huit permanents) a appris qu'une restructuration prévoit deux licenciements économiques dès le mois de février. Une secrétaire et la coordinatrice jeunesse vont être remerciées.

37 ans de carrière

Marianne Gambier, la coordinatrice jeunesse, était entrée dans les murs en 1984. "Laisser partir les gens dans des conditions comme ça, à trois ans et demi de la retraite, c'est très choquant, s'indigne-t-elle. Ce qui me déçoit le plus, c'est la non-concertation. La décision elle a été prise comme chez Michelin, dans le cabinet de la comptable. Même si la situation économique de l'association est fragile, je pense qu'il y avait d'autres façons de faire."

ECOUTEZ Marianne Gambier, licenciée après 37 ans de carrière à la MJC

La crise du Covid nous a plongé dans le gouffre

L'association qui gère la structure justifie sa décision par un déficit structurel qui s'est aggravé du fait de la crise sanitaire. Il pourrait passer de 20.000 à 80.000 euros en 2021. Marielle Lecomte, la présidente bénévole, estime que ces mesures étaient la seule option pour éviter un dépôt de bilan et des conséquences sociales bien plus lourdes.

ECOUTEZ Marielle Lecomte, présidente de la MJC Pen Ar Créac'h

Les salariés sont inquiets pour l'avenir de la MJC, et pour le lien si précieux tissé depuis des années avec les jeunes du quartier. "On navigue à vue, on est dans le flou", estime une animatrice, qui rappelle que la structure n'a pas de direction stable depuis des mois. Un nouveau directeur arrivera fin janvier, promet la présidente.

Un rassemblement samedi à la MJC

En attendant, un rassemblement de soutien aux salariées licenciées est organisé samedi 16 janvier à 11h devant la Maison pour tous de Pen Ar Créac'h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess