Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid: comment la crise crée un litige entre gestionnaire et propriétaires d'une résidence hôtelière à Bruges

-
Par , France Bleu Gironde

Une illustration de la crise sans précédent que traverse le secteur du tourisme à cause de la pandémie de Covid-19: la société bordelaise Mer et Golf est en conflit avec certains des propriétaires d'appartements de la résidence hôtelière de Bruges.

Une vue du lac de Bordeaux avec au loin le quartier Ginko et le soleil qui se lève...
Une vue du lac de Bordeaux avec au loin le quartier Ginko et le soleil qui se lève... © Radio France - Olivier Cabrolier

La société Mer et Golf gère trois résidences de tourisme en Gironde, deux  à Bordeaux et l'autre à Bruges, tout près du lac de Bordeaux. Elle est à  la fois promotrice et gestionnaire de ces résidences pour les propriétaires qui ont choisi ce type d'investissement immobilier. A ce titre, elle leur verse un loyer régulier. 

En juin dernier, elle a informé les propriétaires de sa résidence de Bruges qu'elle ne leur  verserait pas de loyer pour la période correspondant au premier confinement, entre le  15 mars  2020 et le  2 juin.  Dans son courrier, Mer et Golf explique: "Au second trimestre, notre chiffre d'affaires et donc notre trésorerie ont été ramenés à zéro compte tenu des frais fixes et des charges des parties  privatives et communes".

Une minorité de propriétaires conteste cette décision

Ils sont  23 sur  159 à refuser de ne pas percevoir leur loyer  pour la période allant du 15 mars au  2 juin; ce qui représente pour eux la perte d'une somme de  770 à 1 200 euros en fonction de la taille des appartements. La raison de la crise sanitaire, aussi inédite qu'elle soit, ne peut pas justifier cette décision unilatérale, selon Nicolas Chalayer, président de la toute nouvelle association de propriétaires de la résidence de Bruges. Ils considèrent que ce ne n'est pas un motif valable et que, de toute façon,  le bail commercial qui les lie ne prend pas en compte ce type de situation justifiant le non paiement des loyers.

A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle

C''est ce que répond Corinne Baras, présidente de la société d'exploitation Mer et Golf Appart-Hôtels. " C'est la survie de l'entreprise et la pérennité de la situation des propriétaires sur du moyen et long terme, explique-t-elle. Aujourd'hui, on demande un effort à nos propriétaires mais c'est pour éviter le pire qui serait un dépôt de bilan."

Le litige entre les propriétaires qui s'estiment floués et la société Mer et Golf  pourrait bientôt s'exprimer sur le terrain judiciaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess