Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

CPAM de la Manche : "Cela fait deux mois que je n'ai pas été payée"

-
Par , France Bleu Cotentin

La CPAM de la Manche débordée cet été ! Manque de personnel, des salariés en congés, ou dossiers compliqués en attente, depuis le mois de juin plusieurs assurés n'ont pas reçu leurs indemnités journalières.

La CPAM de la Manche reconnaît des retards cet été dans le versement des indemnités journalières
La CPAM de la Manche reconnaît des retards cet été dans le versement des indemnités journalières © Maxppp - Michel Clementz

Cherbourg-Octeville, Cherbourg-en-Cotentin, France

La CPAM de la Manche accuse du retard pour le versement des indemnités journalières de certains assurés. Cela représente de grosses sommes, plusieurs centaines d'euros.  

C'est le cas pour Andrée, une Cherbourgeoise en mi-temps thérapeutique depuis juin. Elle doit toucher environ 600 euros de compléments de revenus par mois. Ne voyant rien venir il y a un mois, elle a décroché son téléphone et appelé le 3646 de la CPAM.

"On se débrouille avec ce qu'on a"

"Ça fait deux mois que je n'ai pas été payée. Quand j'ai appelé, on m'a répondu qu'ils étaient en sous-effectif, vu que ce sont les vacances, et que mon dossier ne serait traité que dans un mois", explique-t-elle, "alors on se débrouille avec ce qu'on a et on fait attention à tout ce que l'on fait pour ne pas toucher trop à l'argent qu'on a de côté".

La CPAM reconnaît ces retards. Elle pointe du doigt la période estivale, les congés et des dossiers très complexes à gérer. Il faut que les médecins et les employeurs privilégient internet plutôt que le papier afin d'accélérer le traitement des dossiers. Pierre Rault, le sous-directeur en charge des relations avec les assurés et les entreprises à la CPAM de la Manche

La transmission par internet plus rapide 

"Les dossiers envoyés par internet sont à jour au 7 août 2019", explique Pierre Rault, le sous-directeur en charge des relations avec les assurés et les entreprises à la CPAM de la Manche. Il ajoute que "les assurés ont intérêt à demander à leur médecin de prescrire des avis d'arrêt de travail en ligne mais aussi de _demander à leur employeur d'utiliser les téléservices à leur disposition pour envoyer les attestations de salaire afin d'accélérer les délais de traitement_".

Andrée, cherbourgeoise, en attente de ses indemnités journalières

La situation devrait s'arranger dans les prochains jours avant un retour complet à la normale promis pour début septembre