Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Création d'une piste aux Deux-Alpes : le plus gros chantier d'été des stations iséroises

mardi 18 août 2015 à 6:00 Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère

Les Deux-Alpes manquaient d'une piste de retour facile et équipée de canons à neige entre son domaine d'altitude et le pied de la station. Fin novembre sera livrée la piste "Jandri 1" au terme de 2 ans de travaux, c'est le plus gros chantier de ce genre dans un domaine skiable en France.

Une quinzaine d'engins creusent et déplacent terre et rochers pour façonner la piste
Une quinzaine d'engins creusent et déplacent terre et rochers pour façonner la piste © Les 2 Alpes

L'été, c'est traditionnellement le moment des grands travaux dans les stations de ski pour installer une nouvelle remontée mécanique, aménager les pistes ou ajouter des canons à neige.

En Isère, peu d'investissements cette année sur les domaines skiables, le seul très gros chantier en cours  est aux Deux Alpes, il s'agit de créer un nouveau retour à la station sur une piste bleue qui pourra être enneigée artificiellement par des canons si besoin.

 

Présentation des objectifs de ce chantier titanesque de 2 ans avec Gilles Vanheule, directeur de l'Office du Tourisme

 

Les travaux de cette nouvelle piste "Jandri 1" ont commencé l'année dernière et se termineront fin novembre, juste avant l'ouverture de la station pour la saison de ski. Avec 550 000 m3 de terre et de roches déplacées , c'est le plus gros chantier de ce genre sur un domaine skiable en France. Il va coûter 10 millions d'euros au total sur deux ans.

 

"Compte tenu des volumes de matériaux terrassés , on ne pouvait pas se permettre de laisser une telle cicatrice dans le milieu naturel"

Le chantier intègre un gros volet environnemental pour que cette nouvelle piste ne défigure pas la montagne : plusieurs campagnes d'engazonnement ont été menées tout au long des 2 ans du chantier, 12 000 arbres auront été plantés au total, et protégés des avalanches par des "tripodes" en bois. Pour ce qui est de la protection de la faune, des nids de tétralyres ont été déplacés, et des travaux décalés dans le temps pour tenir compte de la période de nidification . Les responsables du projet estiment à 3 ans environ, le temps qu'il faudra pour que la piste soit intégrée au paysage.

 

Un ballet de bulldozers, tractopelles et camions sur des pentes très raides - Aucun(e)
Un ballet de bulldozers, tractopelles et camions sur des pentes très raides

Visite de chantier avec Véronique Saviuc