Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Creuse : la Région accorde une aide exceptionnelle à six cinémas "art et essai"

-
Par , France Bleu Creuse

La Région vient de voter une aide exceptionnelle pour toutes les salles classées "art et essai" en Nouvelle-Aquitaine. En Creuse, six cinémas sont concernées et vont recevoir entre 1.200 et 8.900 euros. De quoi les aider à traverser la crise sanitaire et économique liée au Covid.

Cinéma (illustration)
Cinéma (illustration) © Radio France - IP3 PRESS/MAXPPP

Une bonne nouvelle pour les cinémas creusois ! Pour aider les salles obscures à traverser la crise sanitaire du Covid et ses conséquences économiques, la Région vient de voter une aide exceptionnelle à destination de toutes les salles classées "art et essai". Au total, 990.000 euros vont être répartis parmi les 174 salles concernées. Des aides qui s'ajoutent à celles de l'État et du CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée).

En Creuse, six cinémas vont en bénéficier : le Sénéchal à Guéret (8.907 euros), le Colbert à Aubusson (8.340 euros), l'Eden à la Souterraine (2.803 euros), l'Alpha à Évaux-les-Bains (2.361 euros), la salle des fêtes de Dun-le-Palestel (2.286 euros) et le cinéma Claude Miller à Bourganeuf (1.194 euros).

"Les cinémas ont dû faire face au cataclysme de la pandémie : fermeture des salles de mars à juin, réouverture avec contraintes de jauges, reports de films, sans oublier le choix très contestable de certains distributeurs de privilégier la sortie des films directement sur les plateformes de VOD. La crise sanitaire a ainsi entraîné une baisse de fréquentation entre 50% et 75%, fragilisant l'ensemble des exploitants de la région", écrit le Conseil régional dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess