Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Crise à Airbus : les attentes autour du plan de soutien au secteur aéronautique

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Les professionnels du secteur de l'aéronautique et plusieurs élus de la région toulousaine attendent encore les annonces concernant un plan de soutien de la filière promis par Bruno le Maire.

Usine Airbus à Toulouse
Usine Airbus à Toulouse © Radio France - FBO

Le ministre de l'économie et des finances assure qu'un plan de soutien au secteur aéronautique, durement touché par la crise, sera présenté "avant le 1er juillet". Il est actuellement en cours d'élaboration et selon plusieurs médias, il comprendrait déjà un volet investissements et un autre porté sur l'innovation. Il devrait en tout cas s'agir d'investissements massifs, comme pour le plan d'aide au secteur automobile présenté quelques jours plus tôt. Bruno le Maire a en effet mis huit milliards d'euros sur la table pour aider cette filière. 

Un "Plan Marshall"

Dans la région toulousaine, très concernée par les annonces qui devraient arriver, de nombreux élus locaux sont déjà montés au créneau. Le maire de Blagnac Joseph Carles a ainsi demandé "un Plan Marshall" pour relancer complètement le secteur avec des renationalisations, parfois temporaires. Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a de son côté envoyé un courrier au ministère à Bercy pour "sauver le poumon économique du territoire toulousain."

Ce serait une erreur de ne penser qu'avec des milliards

Pour Michel Polacco, ancien journaliste et consultant dans le secteur de l'aéronautique, ce serait en tout cas "une erreur de parler d'un éventuel Plan Marshall", qui n'aurait de toute façon rien à voir avec la situation d'après-guerre. "On parlait alors d'un monde à reconstruire. Aujourd'hui à Toulouse il y a tout. Il faut injecter de l'argent certes, mais il faut aussi recréer les conditions pour permettre le retour à l'activité". Ce qui passerait surtout pour lui par la réouverture des frontières, de nouvelles mesures de protection pour les compagnies aériennes, les sous-traitants... Tout un ensemble qui permettrait de relancer la machine en sécurité pour faire tourner les constructeurs. 

40.000 emplois menacés

Airbus a déjà prévu de supprimer 10% de ses effectifs. De manière plus large, près de 40.000 emplois sont donc directement menacés à Toulouse et dans ses environs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess