Économie – Social

Crise agricole : la FDSEA Isère dénonce le "servage" imposé aux agriculteurs

Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère vendredi 29 janvier 2016 à 9:15

Les agriculteurs lors de la manifestation à Sarlat en août 2015.
Les agriculteurs lors de la manifestation à Sarlat en août 2015. © Radio France - Benjamin Fontaine

Alors que la mobilisation partie de Bretagne commence à faire tache d'huile dans plusieurs régions de France, le principal syndicat agricole FDSEA annonce des actions à venir en Isère. Pascal Denolly le président de la FDSEA Isère était ce vendredi l'invité de France Bleu Isère Matin.

"Oui il va y avoir des actions en Isère, pour la forme on décidera dans les tout prochains jours" le président de la FDSEA en Isère Pascal Denolly a passé un message très clair ce vendredi matin sur France Bleu Isère. Alors que la grogne monte depuis la Bretagne et s’étend désormais à plusieurs région, Pascal Denolly rappelle qu'outre les éleveurs porcins, les producteurs de lait, les producteurs de fruits et légumes et les céréaliers sont eux aussi touchés de plein fouet.

Les aides obtenus l'été dernier : "juste de quoi passer l'hiver"

Si le président de la FDSEA de l'Isère reconnaît craindre que la population ait du mal à suivre les agriculteurs dans leur nouveau mouvement alors qu'ils ont obtenu des enveloppes l'été dernier, il estime qu'aujourd'hui ce n'est pas d'argent dont les agriculteurs ont besoin, mais des nouvelles règles qui rééquilibrent les rapports de force entre producteurs, transformateurs industriels et grande distribution à la table des négociations. "Aujourd'hui ce ne sont pas négociations qui ont lieu, ça s'appelle du servage" estime le président du puissant syndicat agricole qui attend aussi un geste du président de la nouvelle grande région Laurent Wauquiez.

"Il avait besoin de se faire élire, et pour cela d'aller chercher des voix dans le rural. les voix lui sont venues. Aujourd'hui moi j'attends" conclu-t-il.

Pascal Denolly le président de la FDSEA

Partager sur :