Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Crise d’Airbus : les élus toulousains réclament un "Plan Marshall" de l’aéronautique

-
Par , France Bleu Occitanie

« La survie d’Airbus est en jeu » .Après la lettre du PDG d’Airbus Guillaume Faury aux salariés, les élus toulousains réclament un plan massif pour sauver la filière aéronautique et spatiale frappée par la crise du coronavirus.

"la survie d'Airbus est en jeu" dit le PDG d'Airbus dans un courrier aux salariés.
"la survie d'Airbus est en jeu" dit le PDG d'Airbus dans un courrier aux salariés. © Maxppp - GUILLAUME HORCAJUELO

« L’existence même d’Airbus » pourrait être menacée. «  En seulement quelques semaines, nous avons perdu environ un tiers de notre activité. Et, franchement, nous devons nous préparer à ce que cela puisse encore empirer ». Voilà les sombres perspectives évoquées par Guillaume Faury , le grand patron d’Airbus dans un courrier envoyés aux 135 000 salariés du groupe.  Une inquiétude partagée par les élus toulousains qui réclament un plan d'ampleur pour sauver la filière aéronautique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Laisser passer l'orage

« _Biensûr que c’est inquiétant_, quand on parle de la survie de notre entreprise » réagit Dominique Delbouis, coordinateur FO Airbus Groupe, même si le syndicaliste ne veut pas céder à la panique. « Aujourd’hui, le trafic aérien est complètement cloué au sol, cela crée des problèmes de livraison d’avion immédiat, mais on sait aussi que le trafic aérien ne va pas s’arrêter du jour au lendemain après cette crise du coronavirus. Il est donc extrêmement important de se donner les moyens de tenir pendant cette crise conjoncturelle, car les gens continueront à voyager en avion demain. »   

Dominique Delbouis - Coordinateur FO Airbus Groupe

50 000 emplois menacés   

La situation inquiète les élus de la région toulousaine très dépendante de la mono industrie de l’aéronautique qui fait vivre 90 000 salariés en Occitanie. On redoute  un effet domino sur les sous-traitants qui sont déjà au ralenti  et parfois fragilisés.  Dans un entretien à la Dépêche du midi, le président de la CCI Alain Di Crescenzo  estime que la filière aéronautique est en danger. « Le secteur est victime d’un retournement total. La filière était en pleine phase d’ascension avec une forte hausse des cadences. Les fournisseurs d’Airbus ont investi massivement pour accroître leurs capacités de production. Airbus a réduit sa production de 33 % mais nous pouvons aller jusqu’à – 50 % vu la profondeur de la crise. Dans cette hypothèse l’impact sur l’emploi sera inévitablement massif : 50 000 emplois directs et indirects pourraient être menacés en Occitanie. L’Europe doit déclencher des aides massives et vite. » 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Plan Marshall et nationalisation  

Joseph Carles , le maire de Blagnac, berceau d’Airbus qui fait travailler 40 000 salariés sur sa commune,  réclame un véritable « Plan Marshall »  de l’aéronautique et de l’espace. « Ce Plan Marshall, il passe pourquoi pas par _une renationalisation , peut être temporaire_,  de ce secteur, pour éviter une contagion en chaîne de l’ensemble de cette activité industrielle, dont de toute façon on aura besoin. Elle redémarrera à l’horizon de deux à trois ans. Il ne faut pas que notre territoire perde ce savoir-faire, et cette capacité que nous aurons à rebondir le moment venu. Et pour cela, il faut des investissements publics massifs de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne, de l’ensemble de l’Europe. » 

Le maire de Blagnac - Joseph Carles - "Un Plan Marshall et une nationalisation"

Un courrier à Bercy     

Dans un courrier envoyé au ministre de l'économie Bruno Le Maire , le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc demande un soutien du gouvernement pour « sauver le poumon économique du territoire toulousain. » Le maire de Toulouse appelle à "renforcer la souveraineté industrielle et technologique du secteur aéronautique et spatial, emblématique de l’économie toulousaine" ."Nous devons garantir le leadership des fleurons de l’industrie française et européenne basés sur notre territoire. La mise en œuvre de leviers puissants est attendue pour _un soutien financier immédiat à ces filières_."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le maire de Toulouse réclame la mise en place d’un « nouveau programme aéronautique majeur" : "Je serai vigilant, en particulier, afin que _ces mesures de relance se concentrent notamment vers les petites et moyennes entreprises de la filière aéronautique et spatiale_, qui sont majoritaires dans le secteur", déclare Jean-Luc Moudenc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess