Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Crise des boulangers en Mayenne : une quinzaine d'établissements ont fermé depuis le début de l'année

-
Par , France Bleu Mayenne

Une cinquantaine de boulangeries auraient disparu dans le département de la Mayenne depuis dix ans selon la Chambre des métiers et de l'artisanat.

La boulangerie de Montenay est fermée depuis le début du mois d'août.
La boulangerie de Montenay est fermée depuis le début du mois d'août. © Radio France - Willy Moreau

Montenay, France

Les boulangers n'arrivent plus à gagner leur pain. Dans nos campagnes mayennaises, les boulangeries disparaissent : "Une cinquantaine d'établissements dans le département", indique Joris Labbé, boulanger à Saint-Berthevin, vice-président de la Chambre des métiers et de l'artisanat. 

L'âme du village

Une quinzaine de boulangeries auraient fermé depuis le début de l'année en Mayenne d'après Joris Labbé, également vice-président de la fédération des boulangers. Les villes semblent autant touchées que les campagnes. "Ça concerne aussi bien Craon, Ernée, Gorron que des petites communes comme Montenay ou Ampoigné", liste-t-il. 

À Montenay, l'établissement près de l'église a fermé au début du mois. Locaux vides à Chailland également, tenus par le même boulanger. Pour Michel, c'est un crève-cœur : "Ça fait 75 ans que j'habite à Montenay et j'ai toujours connu une boulangerie. Je suis très déçu". Sa femme Jacqueline, native du même village, ne se réveille plus avec les odeurs du pain chaud qui émanaient de la boulangerie à quelques mètres de sa maison. Elle craint pour l'avenir du bourg : "Ça va très vite quand on est en pente descendante"

Le village a déjà perdu une école en juin. Trois commerces font encore vivre le bourg : un bar, un coiffeur et une pharmacie. Maud, dans son officine, attend le retour d'un boulanger près de son officine : "La boulangerie c'est l'âme du village, c'est là où tout le monde se rend compte tous les jours. Et puis ça nous fait faire des kilomètres pour aller chercher du pain"

Pour en acheter, les habitants doivent désormais se rendre à Ernée, à quatre kilomètres du village, où là aussi deux boulangeries ont récemment fermé. 

Des repreneurs timides

Y a-t-il une crise des vocations pour expliquer ces disparitions dans notre département ? "Non, nous formons toujours une centaine d'apprentis par an", explique Joris Labbé. La difficulté est de les maintenir dans la profession. "Il y a des jeunes qui sont freinés par les horaires qui peuvent être une contrainte à leur âge et puis les banques aussi sont de plus en plus frileuses pour donner de l'argent à ceux qui veulent s'installer"

La demande est pourtant là. À Montenay, Jérôme Chardron explique qu'il y avait la file d'attente devant la boulangerie chaque dimanche. Le gérant du bar a proposé également de recevoir un dépôt pain pour les habitants. Ce sera le cas également à Chailland. 

Le maire de Montenay a également contacté la Chambre des métiers et de l'artisanat pour trouver rapidement un repreneur. Il indique déjà recevoir de nombreux appels de personnes intéressées.

Choix de la station

France Bleu