Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Croissance : la France fait mieux que prévu au 1er trimestre 2015

-
Par France Bleu

L'Insee attendait pour ce début d'année un léger rebond de la croissance, à +0,4%. La croissance a finalement fait mieux que cela, apprend-on ce mercredi, avec une augmentation de 0,6%, soutenue par la consommation des ménages qui accélère elle aussi.

L'Insee a revu ses prévisions de croissance à la hausse
L'Insee a revu ses prévisions de croissance à la hausse © Maxppp

"Ce premier chiffre est très encourageant ", a déclaré ce mercredi matin le ministre des Finances Michel Sapin, après l'annonce des chiffres de la croissance pour le 1er trimestre de l'année 2015. L'Insee a en effet révélé que la croissance a fait un bond de 0,6% pour ce début d'année. 

C'est beaucoup mieux que le score du 4e trimestre de 2014, où la croissance avait stagné. Et c'est surtout mieux que ce que prévoyait l'Insee jusqu'à il y a quelques semaines encore : la croissance attendue pour ce premier trimestre s'élevait plutôt à 0,4%.

Consommation en hausse, investissement en baisse

Une croissance permise notamment par la consommation des ménages, qui augmente pour sa part de 0,8%, après une très légère augmentation de 0,1% au trimestre dernier. En revanche l'investissement des entreprises, lui, continue à baisser : -0,2% pour ce premier trimestre 2014, après -0,4% au quatrième trimestre.

Ce chiffre est un bon signe pour la croissance, car le gouvernement a prévu une croissance d'au moins 1% pour toute l'année 2015. C'est aussi un bon chiffre au regard de nos voisins européens : en Allemagne c'est le phénomène inverse qui s'est produit : au premier trimestre, la croissance était de 0,3%, alors que les analystes prévoyaient une hausse de 0,5%. 

  • INSEE
Choix de la station

À venir dansDanssecondess