Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

​Croissance nulle pour la France au deuxième trimestre 2015

vendredi 14 août 2015 à 8:30 France Bleu

​L'Insee a révélé ce vendredi matin les chiffres de la croissance pour le deuxième trimestre de cette année. La croissance a stagné, selon l'institut, qui a revu toutefois à la hausse le chiffre du trimestre dernier. Pour le gouvernement, cela ne remet pas en question l'objectif de 1% de croissance sur l'année.

L'Insee a revu son chiffre de croissance à la hausse pour le premier trimestre 2015
L'Insee a revu son chiffre de croissance à la hausse pour le premier trimestre 2015 © MaxPPP

​L'activité a stagné en France, au deuxième trimestre de cette année . C'est l'Insee, l'institut national de statistique, qui l'a annoncé ce vendredi matin, en dévoilant un chiffre de croissance égal à zéro pour ce trimestre.

Une croissance nulle qui intervient après un bon début d'année : l'Insee a même revu à la hausse son chiffre de croissance pour le premier trimestre , en le faisant passer à 0,7% au lieu de 0,6%

La balance commerciale extérieure positive

Presque tous les indicateurs de la croissance se sont repliés sur la période d'avril à juin : la croissance de l'investissement des entreprises est passé de 0,6% à 0,2%, et celle de la consommation des ménages a plongé, passant de 0,9% au premier trimestre à 0,1% au second . Seule la balance commerciale extérieure du pays est positive : +0,3 point, alors qu'elle était de -0,3 point en début d'année. Elle est toutefois plombée par les variations de stocks (-0,4 point).

Pour autant, cela ne change pas l'objectif du gouvernement : invité sur France Inter ce vendredi matin, le ministre des Finances Michel Sapin a déclaré que le gouvernement maintient son objectif de croissance à 1% sur l'ensemble de l'année .