Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cyberattaques : la gendarmerie du Calvados aide les petites entreprises à adopter les bons gestes

Engagée dans la cybersécurité, les gendarmes du Calvados ont mis au point un livret de prévention à destination des petites et très petites entreprises. L'idée est de faire adopter les bons gestes préventifs, souvent très simples, qui protègent contre les cyberattaques.

Les petites et très petites entreprises sont souvent moins armées pour faire face aux cyber-menaces.
Les petites et très petites entreprises sont souvent moins armées pour faire face aux cyber-menaces. © Radio France - Benjamin Recouvreur

Les cyberattaques touchent tout le monde. Des hôpitaux, des administrations, des grandes entreprises, mais aussi des petites voire très petites entreprises. "La menace est mondiale, ça vient de partout, personne n'est invulnérable", résume en quelques mots Jean-Philippe Vidal, commandant second du groupement de gendarmerie du Calvados. Engagés dans la cybersécurité, les gendarmes du Calvados ont entamé une démarche pour venir aux plus petites entreprises. 

"Souvent, elles n'ont pas vraiment de moyens alloués à cette question, pas suffisamment de temps à y consacrer, alors c'est notre rôle de les accompagner", analyse Jean-Philippe Vidal. Il y a deux ans, la réserve citoyenne de la gendarmerie du Calvados s'est lancée dans l'élaboration d'un livret d'accompagnement pour les chefs d'entreprise pour évaluer leur vulnérabilité.

On y retrouve des outils et des conseils qui permettent de mieux se protéger. La difficulté réside aussi dans la variété des attaques. "On a des attaques au faux virement, des vols de données, du chantage, des rançongiciels qui réclament des rançons contre le décryptage de données", liste Jean-Philippe Vidal. 

Des virus dans des cigarettes électroniques

Face à cette menace, le plus important est d'adopter un comportement le plus sûr possible. Et des gestes simples existent. "Ca commence par les mots de passe, qui doivent être robustes et individuels. Ensuite, il faut être vigilant sur les mails, on nous a aussi signalé des risques sur des personnes qui chargeaient leur vaporette sur un port USB, et la vaporette contenait un virus !", détaille le commandant. 

Pour aider les petites entreprises à y voir plus clair, la gendarmerie a aussi mis sur pied un questionnaire qui permet de réaliser un auto-diagnostique. "J'ai répondu aux dix questions, et on se rend compte qu'il y a quelques lacunes dans ce qu'on pourrait mettre en place pour éviter les piratages", raconte Nicolas, chef d'une petite entreprise à Vire dans le secteur automobile. 

On se dit que ça ne peut pas nous arriver, parce que nos données n'intéressent personne. Mais le jour où on n'a plus rien, on se dit qu'on aurait du anticiper donc ce livret va nous aider - Nicolas, chef d'une TPE à Vire

Ce livret n'est pas disponible sur Internet, il faut se rapprocher de sa brigade de gendarmerie pour l'obtenir. Ce dispositif, lancé dans le Calvados, a ensuite vocation à être déployé dans toute la France. 

3.500 référents au sein de la gendarmerie 

En cas d'attaques, si les gestes préventifs n'ont pas suffi, la gendarmerie compte près de 3.500 référents au sein de ses brigades en France. "La première chose à faire, c'est de nous appeler, et de n'accepter aucune rançon", insiste Jean-Philippe Vidal. Ensuite, les gendarmes peuvent intervenir au niveau adéquat. Au-delà des référents en brigades, il existe des services départementaux et nationaux spécialisés dans la cybersécurité qui peuvent intervenir en cas de menaces plus sérieuses. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess