Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

"Czech emploi": et si vous partiez travailler en République Tchèque ?

jeudi 27 septembre 2018 à 18:47 Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord et France Bleu

L'ambassade de France en République Tchèque a lancé le dispositif "Czech emploi", en partenariat avec Pôle emploi. Objectif : aider les demandeurs d'emploi à s'expatrier et à trouver du travail dans ce pays, qui affiche le taux de chômage le plus faible de l'Union Européenne. Explications.

Le dispositif cible surtout les jeunes diplômés qui ont du mal à trouver du travail en France.
Le dispositif cible surtout les jeunes diplômés qui ont du mal à trouver du travail en France. © Radio France - Hélène Fromenty

Hauts-de-France, France

Vous cherchez du travail ? Et si vous mettiez le cap sur Prague ? C'est ce que propose l'ambassade de France en République Tchèque avec le dispositif Czech Emploi, lancé au mois de mai, en partenariat avec Pôle emploi. L'idée c'est d'aider les demandeurs d'emploi à partir travailler à l'étranger et à se faire embaucher dans ce pays d'Europe centrale. Une option qui parait d'autant plus séduisante quand on sait que la République Tchèque affiche le taux de chômage le plus bas de l'Union Européenne : environ 3%, contre 11,5% dans les Hauts-de-France et 8,9% en France. 

Le cœur de cible ce sont les jeunes diplômés qui galèrent à trouver un premier emploi en France. Mais Czech Emploi s'adresse à tous les sans emploi, comme Catherine, 40 ans. Elle vit à Fréthun et est au chômage depuis un an et demi. "La République Tchèque on en entend pas forcément parler, hormis pour le tourisme. Mais pour l'emploi, s'ouvrir à une autre culture ça peut être intéressant, et enrichir le CV."

Des francophones recherchés

Au total, 250.000 emplois sont à pourvoir dans de très nombreux secteurs, du marketing, à la logistique, en passant par la finance ou la recherche. Dans des entreprises tchèques mais pas uniquement. _"Il y a aussi des sociétés françaises implantées là-bas et des multinationales qui ont un site sur place et qui ont des marchés français ou des clients en France,"_précise Sandrine Delassus, de Pôle emploi Hauts-de-France. Donc les entreprises cherchent surtout des francophones, qui ont un certain niveau d'anglais. Il ne faut pas forcément parler le tchèque !"

A Prague, c'est 5 euros pour un restaurant et 1,10 euros pour une bière !

C'est certain, en République Tchèque vous gagnerez moins : le salaire moyen est d'environ 1.200 euros. Mais le coût de la vie aussi est moindre. "Comptez 5-6 euros pour un restaurant, 1,10 euros pour une pinte de bière, et une centaine d'euros pour un abonnement aux transports en commun à Prague, liste Amandine Duraze, qui travaille à l'ambassade de France en République Tchèque. Donc il y a moyen de vivre très correctement avec le salaire local." 

Si vous êtes intéressé, sachez aussi que pour les contrats de plus de 6 mois à l'étranger, l'Union Européenne finance des aides pour vous installer, vous former en langues ou bien reconnaître votre diplôme.