Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dans l'Indre, des personnes handicapées vont devenir bénévoles à la Banque Alimentaire

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

L'Adapei 36 et la Banque Alimentaire de l'Indre ont signé une convention. Des personnes en situation de handicap vont être bénévoles pour la Banque Alimentaire. Cela permettra de lutter également contre le gaspillage alimentaire.

La collecte de printemps a permis de récolter 37 tonnes de denrées pour la banque alimentaire de Touraine
La collecte de printemps a permis de récolter 37 tonnes de denrées pour la banque alimentaire de Touraine © Radio France - Radio France/Maxppp

Châteauroux, France

Favoriser l'inclusion des personnes handicapées dans la société, lutter contre le gaspillage alimentaire et aider la Banque alimentaire à trouver des bénévoles : c'est un projet avec de multiples objectifs que mènent la Banque alimentaire de l'Indre et l'Adapei 36. Les deux parties ont signé une convention.

Des personnes handicapées enthousiastes

Les personnes en situation de handicap, prises en charge par l'ADAPEI, vont donner un coup de main à l'association caritative. Ils pourront être jusqu'à une vingtaine, notamment pour éplucher les fruits et légumes destinés à être transformés en plats préparés et plats surgelés. "On s'est rendu compte que l'on avait beaucoup de gaspillage. Nous avons de nombreux fruits et légumes que l'on pourrait transformer. Chaque année, nous avons 10 tonnes de déchets. On peut espérer en sauver 5", explique Henri Gaignault, président de la Banque alimentaire. 

Le projet se veut aussi social. "Les personnes handicapées demandent à être reconnues : une poignée de main, un sourire, un bonjour et ils sont heureux", souligne Patrick Poupet, président de l'Adapei 36. "Dès que l'on peut, on va travailler et montrer l'exemple par le bénévolat. On va se rendre utile et _on va créer des emplois pour les personnes en situation de handicap"_, se félicite Patrick Poupet.

Le fait de savoir qu'ils ont rendu service, ça les rend heureux"