Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Berry : les retraités plus pauvres que dans les autres départements du Centre-Val de Loire

mercredi 10 avril 2019 à 19:39 Par Maïwenn Bordron, France Bleu Berry

Les retraités manifestent ce jeudi à Châteauroux. Ils réclament notamment la revalorisation de leurs pensions. Quel est leur niveau de vie dans l'Indre et dans le Cher ?

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Julio PELAEZ

Les retraités de l'Indre manifestent ce jeudi à Châteauroux, à l'appel de la CGT, FO et FSU. Un rassemblement est organisé à 10 h place de la République. Ils réclament notamment la revalorisation de leurs pensions. France Bleu Berry s'est penché sur le niveau de vie moyen des retraités dans l'Indre et dans le Cher.

Deux départements ruraux

9,5 % des habitants qui ont 75 ans et plus vivent, par exemple, sous le seuil de pauvreté dans l'Indre. C'est 7,8 % dans le Cher pour la même tranche d'âge, selon les derniers chiffres de l'INSEE qui datent de 2015. 

Dans l'Indre, la moitié des 75 ans et plus vivent avec moins de 1500 euros par mois.  Dans le Cher, le niveau de vie moyen est  1687 euros par mois pour les retraités de 75 ans et plus : la moitié touche plus, l'autre moins. Dans la région, ce niveau de vie moyen s'établit à 1733 euros par mois. Le niveau de vie moyen des retraités indriens et chérois est donc plus faible qu'ailleurs en Centre-Val de Loire.  

Cela s'explique notamment parce qu'il s'agit de deux départements ruraux. Dans l'Indre et dans le Cher, il y a beaucoup d'agriculteurs et d'artisans.  Lorsqu'ils sont actifs, leur salaire est un peu inférieur à celui des ouvriers, des employés ou encore des cadres. Au moment de prendre leur retraite, leur pensions est logiquement un peu plus faible.  L'Indre et le Cher sont donc deux départements où les retraités n'ont pas de revenus élevés. 

Mais si on regarde les territoires d'encore plus près, il y a des retraités encore plus précaires que dans le Berry.  C'est le cas dans les quartiers populaires à Tours, Orléans ou encore Montargis : des poches de pauvreté que l'on ne retrouve pas dans l'Indre et dans le Cher.

Vincent Bernard, chef du service études et diffusion à l'INSEE Centre-Val de Loire : "les pensions sont plus faibles qu'ailleurs"