Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dans l'Yonne, les centres d'hébergement d'urgence sont parés pour l'hiver

lundi 2 novembre 2015 à 6:00 Par Martin Cotta, France Bleu Auxerre

C'est officiellement l'ouverture de la période hivernale ce lundi 2 novembre. Période où le froid s'installe au grand damne des sans-domiciles fixes. Dans l'Yonne, il y aura 60 places dans des foyers pour les accueillir. À Auxerre, au foyer Ancel, certains sont déjà arrivés.

Les bénéficiaires du foyer Ancel, au calme, devant la télévision
Les bénéficiaires du foyer Ancel, au calme, devant la télévision © Radio France - Martin Cotta

Auxerre, France

La période hivernale ouvre ce lundi. Une période où le froid débarque dans l'Yonne. Les services de l'état sont donc pleinement mobilisés. La semaine dernière le Préfet Jean-Christophe Moraud a visité plusieurs centres d'hébergement d'urgence comme le foyer Ancel d'Auxerre. Quelques sans-domiciles fixes y trouvent déjà refuge.

Dans la grande salle collective, la télévision est allumée et le son est fort. Quelques bénéficiaires sont assis en face sur le canapé. C'est le cas de Besnik qui vient de passer plus d'une semaine dehors, y compris la nuit : "Tu n'as pas d'argent. Tu n'as pas à manger et tu ne peux pas te laver. J'ai dormi dans un parc et dans la gare. c'est très très compliqué" raconte cet homme de 36 ans très fatigué. Avec l'arrivée du froid, il était urgent pour lui de trouver un toit. Au foyer Ancel, Besnik dispose d'un lit, d'une couette, d'une douche et de repas quotidiens.

"Tu n'as pas d'argent. Tu n'as pas à manger et tu ne peux pas te laver."

La misère cachée

D'après le préfet de l'Yonne Jean-Christophe Moraud, les profils des bénéficiaires sont multiples aujourd'hui : "Cela oblige nos travailleurs sociaux à faire du traitement quasiment sur mesure. Il y a dans notre département peu de sans-domiciles-fixes que l'on peut trouver dans les grandes agglomérations. Néanmoins il y en a et je me méfie toujours car dans les départements ruraux la misère se voit moins. Ils vivent en zone rurales dans des habitats sous-intégrés, non-chauffés et sortent quand vraiment le froid atteint son paroxysme. Les maires, les gendarmes connaissent bien leur terrain et signalent ces gens dans le besoin au Samu social qui effectue des maraudes."

"Ne laisser personne sur le bord de la route"