Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Dans la Somme, comme dans la France entière, la Banque Alimentaire a 20% de bénéficiaires en plus"

-
Par , France Bleu Picardie

Le confinement, la crise sanitaire et la crise économique ont perturbé le fonctionnement de la Banque Alimentaire, pour les collectes comme pour les distributions. Le président de la Banque Alimentaire de la Somme, Christian Becuwe invité de France Bleu Picardie ce mercredi 16 septembre.

Pascal, bénévole à la Banque alimentaire, Christian Becuwe, président et José, bénévole (de g. à d.)
Pascal, bénévole à la Banque alimentaire, Christian Becuwe, président et José, bénévole (de g. à d.) © Radio France - Claudia Calmel

"A cause de cette pandémie, nous avons vu venir de nouvelles associations, explique sur France Bleu Picardie, le président de la Banque Alimentaire de la Somme. Nous avons notamment signé, avec quatre associations locales, des conventions de partenariat alimentaire. Trois d'entre elles touchent des étudiants, surtout étrangers qui étaient restés bloqués en France et qui manquaient de ressources alimentaires."

Selon la fédération française des Banques Alimentaires, dans la France entière comme dans la Somme, il y a une augmentation d'environ 20% du nombre de bénéficiaires - Christian Becuwe

Mais le confinement a aussi perturbé les ramasses quotidiennes dans les magasins. D'abord parce qu'il y avait moins de clients. Et aussi parce que la Banque Alimentaire de la Somme s'est retrouvée avec des invendus de nourritures fraîches qu'elle n'a pas pu redistribuer aux bénéficiaires.

Plus de bénéficiaires, donc moins de stocks

"Aujourd'hui, nous sommes à la recherche de financements qui permettraient de reconstituer nos stocks de denrées alimentaires, appelle le président de la Banque Alimentaire de la Somme. L'état, et le conseil régional des hauts de France vont nous apporter des subsides, pour pouvoir reconstituer nos stocks de denrées alimentaires qui nous feraient défaut si on continuait en l'état."

La Banque Alimentaire de la Somme compte une cinquantaine de bénévoles. Au début du confinement, certains, plus âgés, sont partis car "ils craignaient pour leur propre santé. Puis ils sont revenus progressivement, quand les mesures sanitaires prenaient place. Aujourd'hui, on peut considérer que la quasi totalité des bénévoles sont revenus, se félicite Christian Becuwe. Dans le même temps nous voyons arriver des bénévoles beaucoup plus jeunes, qui viennent d'abord pour voir à quoi ça ressemble et puis aussi se renseigner sur les modalités d'obtention de denrées dont ils auraient besoin."

Comment mener les futures collectes en respectant les mesures sanitaires ?

La collecte annuelle est prévue le dernier week-end de novembre, les 28-29 et 30. Et la Banque Alimentaire de la Somme se demande comment les organiser.

L'année dernière nous avions récupéré sur le département de la Somme 73 tonnes de denrées alimentaires - Christian Becuwe

"L'an dernier, nous avions sollicité 153 magasins. Aujourd’hui, certaines surfaces commerciales considèrent qu'il faut fermer purement et simplement la porte aux collectes des Banques Alimentaires. D'autres aménagement leurs espaces et notamment les entrées de magasins, pour permettre, par exemple avec des sas, aux collecteurs d'être présents." Christian Becuwe examine le sujet, en liaison avec les pouvoirs publics, par rapport à la réglementation à respecter."

Christian Bécuwe, le président de la Banque Alimentaire de la Somme, invité de France Bleu Picardie ce mercredi 16 septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess