Économie – Social

Dans la Vienne, le groupe CEIT placé en redressement judiciaire

Par Typhaine Morin, France Bleu Poitou lundi 7 avril 2014 à 15:43 Mis à jour le jeudi 10 avril 2014 à 14:44

Une page se tourne dans l'usine loudunaise créée en 1996.
Une page se tourne dans l'usine loudunaise créée en 1996. © Radio France/Thibault Delachaux

Après un dépôt de bilan fin mars, le groupe CEIT a été placé en redressement judiciaire ce lundi par le tribunal de commerce de Poitiers. La société du secteur ferroviaire, spécialisée dans l'architecture intérieure des voitures voyageurs, emploie 180 salariés à Loudun, dans la Vienne. Il s'agit du plus gros employeur dans cette commune de 7.000 habitants.

Le groupe CEIT a finalement été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Poitiers. Placée en cessation de paiements le 27 mars dernier par sa direction, l'entreprise, basée à Loudun dans la Vienne, a désormais six mois pour redresser ses comptes ou trouver un nouveau repreneur. Ce spécialiste de l'aménagement de véhicules ferroviaires (train, tram, métro) compte 250 salariés dans la Vienne et les Deux-Sèvres, dont 180 à Loudun.

L'entreprise a pourtant un carnet de commande rempli, représentant 70 millions d'euros sur deux ans, rien qu'en France, et de gros donneurs d'ordre, comme Alstom. CEIT "connaît depuis plusieurs mois des tensions de trésorerie " liées à "une forte croissance du carnet de commandes qui paradoxalement a entraîné des difficultés ", a expliqué la direction la semaine dernière. Le groupe a dû répondre à des besoins financiers de court terme : achats de matières premières ou transformation, notamment.

Créé en 1996, CEIT a été racheté en 2013 le fonds d'investissement américain Stockdale. 

CEIT LOUDUN