Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dans le Haut-Rhin, l'entreprise Cyclamen ne s'implantera finalement pas à Malmerspach

-
Par , , France Bleu, France Bleu Alsace

Les riverains de Malmerspach ont gagné leur bras de fer. Depuis des semaines, ils s'opposent à l'implantation de la société Cyclamen, spécialisée dans le recyclage de mâchefer. L'entreprise a annoncé mardi 11 juin qu'elle cherchait finalement un autre lieu d'implantation, en Alsace ou en Lorraine.

Les riverains de Malmerspach s'opposent depuis des semaines à ce projet d'installation.
Les riverains de Malmerspach s'opposent depuis des semaines à ce projet d'installation. - Google Maps

Malmerspach, France

Les riverains de Malmerspach, dans le Haut-Rhin ont maintenu la pression jusqu'à la fin: finalement, le projet d'installation de l'entreprise Cyclamen, spécialisée dans le recyclage de métaux, ne se fera pas. L'industriel a annoncé mardi 11 juin qu'il jetait l'éponge et qu'il cherchait un autre lieu d'implantation, en Alsace ou en Lorraine. 

Une opposition farouche des riverains au projet

Cela faisait des semaines que les habitants de Malmerspach s'opposaient ce dossier. Les riverains occupaient l’entrée du bâtiment de la Communauté de communes de Saint-Amarin tous les jours, certains avaient choisis aussi de camper la nuit devant la maire de Malmerspach.

Les gens ne dormaient plus, c'était devenu trop fort", François Tacquard.

"C'est devenu un psychose, il n'y a pas d'autres mots ; une psychose préjudiciable à l'image de marque de ce beau projet communautaire, raconte l'élu François Tacquard. Et aussi préjudiciable à l'entreprise, qui prend cette décision à contre-cœur. Elle va perdre de l'argent dans cette affaire, elle a déjà fait des travaux d'aménagement à ses frais."

Le président de la communauté de commune regrette également, à titre personnel, l'abandon du projet. "J'en suis désolé parce que, des petites PME innovante, c'est notre avenir chez nous."