Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans le Loiret, des restaurants pourront accueillir les salariés du BTP pour la pause de midi

-
Par , France Bleu Orléans

La préfecture a donné son feu vert dans le Loiret pour que les salariés du BTP puissent manger le midi dans des restaurants qui seront exceptionnellement ouverts pour eux : une simple convention entre leur entreprise et un restaurant volontaire suffira. 15 restaurateurs sont déjà candidats.

Des salariés de l'entreprise Braun couverture ont été les premiers à bénéficier de ce dispositif ce mercredi midi, dans un restaurant de Saran
Des salariés de l'entreprise Braun couverture ont été les premiers à bénéficier de ce dispositif ce mercredi midi, dans un restaurant de Saran © Radio France - François Guéroult

C'est une bonne nouvelle pour les quelque 13 000 ouvriers du BTP qui travaillent sur des chantiers à l'extérieur dans le Loiret : ils vont pouvoir de nouveau manger de vrais repas, dans de vrais restaurants le midi. Pour cela, il faut que leur entreprise passe une convention avec un restaurant qui pourra rouvrir uniquement pour eux. La convention est ensuite envoyée à la préfecture, qui l'enregistre automatiquement.

Une question de dignité

La préfecture du Loiret a donné son feu vert à ce dispositif imaginé par la Chambre de commerce et d'industrie, la Chambre de métiers et de l'Artisanat, la Fédération française du bâtiment et l'UMIH (l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie), dispositif déjà testé en Creuse. Une première convention a été signée, avec un premier repas servi ce mercredi midi à 9 salariés de l'entreprise "Braun couverture" basée à Fleury-les-Aubrais. C'est le restaurant "Signorizza" à Saran qui les a accueillis.

"C'est un soulagement, témoigne Yannick Lanson, charpentier âgé de 49 ans. Sur les chantiers en ce moment, il fait froid dehors, il faut préparer à l'avance des gamelles, et manger dans un bungalow de chantier, ce n'est pas toujours commode. Qu'on puisse venir ici, c'est très bien, on attendait ça avec impatience." "Tous les gars avaient le sourire, confirme son employeur, Pascal Braun. Manger à la gamelle, comme on dit dans le métier, ce n'est pas l'idéal : chacun a besoin d'une vraie pause, et d'un vrai lien social."

Le restaurant Signorizza avait adapté son menu ce mercredi pour les salariés de Braun couverture : au choix risotto poulet champignon, salade Caesar, pâtes ou bien sûr pizza !
Le restaurant Signorizza avait adapté son menu ce mercredi pour les salariés de Braun couverture : au choix risotto poulet champignon, salade Caesar, pâtes ou bien sûr pizza ! © Radio France - François Guéroult

"C'est même une question de dignité", poursuit Erwan Croixmarie, président de la fédération du Bâtiment dans le Loiret. C'est indispensable pour nous, employeurs, d'offrir à nos salariés, surtout l'hiver, la possibilité de manger au chaud, et il est évident que le restaurant est le lieu le plus adapté, d'autant qu'un protocole sanitaire très strict est bien sûr appliqué."

Un système de convention plus souple qu'un arrêté préfectoral

Une satisfaction que partage Rodolphe Neveux, le gérant du restaurant "Signorizza" à Saran. "Ce n'est pas avec ça qu'on aura un chiffre d'affaire exponentiel, mais mon métier, à moi, c'est le service : de pouvoir faire profiter à des gens qui ont travaillé dehors sous la pluie ou dans la froid d'un moment où ils peuvent manger un repas chaud, servi à table, cela me paraît renouer avec l'essence de mon métier, et cela me redonne un peu de baume au cœur."

L'avantage de ce système de convention est qu'il est beaucoup plus souple que le dispositif mis en place pour les routiers et qui nécessite un arrêté préfectoral. Déjà 15 restaurants dans le Loiret se sont portés volontaires pour participer à cette opération, et la Fédération du bâtiment indique recevoir de nombreux appels de la part de ses adhérents depuis qu'elle a annoncé cette possibilité qui devrait donc très vite prendre de l'ampleur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess