Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Dans le Nord-Pas-de-Calais, une personne sur cinq vit sous le seuil de pauvreté

-
Par , France Bleu Nord

Les Hauts de France sont la deuxième région la plus pauvre après la Corse, selon la dernière étude de l'INSEE, basée sur les chiffres de 2012. Près d'un million de personnes vivent avec moins de 987 euros par mois (seuil de pauvreté). Dans le Nord-pas de Calais, cela concerne une personne sur cinq.

Dans les Hauts de France, près d'un million de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Soit 9% des personnes concernées en France.
Dans les Hauts de France, près d'un million de personnes vivent sous le seuil de pauvreté. Soit 9% des personnes concernées en France. © Maxppp - Sebastien JARRY

Hauts-de-France, France

L'INSEE a publié récemment deux études sur l'état de la pauvreté dans les Hauts de France. La première, parue en décembre, se penche sur le profil des foyers les plus touchés dans la région. La deuxième, parue ce mois-ci, constate que la crise de 2008 a renforcé les inégalités territoriales. Elles se basent sur les chiffres de 2012, car elles ont été menées dans le cadre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale, lancé en 2013.

Les foyers les plus fragiles sont les plus exposés

Dans le Nord et le Pas-de-Calais, la pauvreté touche près de la moitié des familles mono-parentales (40%), et le tiers des familles nombreuses avec plus de cinq enfants (33%) et des jeunes couples (30%). Dans ces trois cas-là, les chiffres sont supérieurs à la moyenne nationale.

Les foyers les plus exposés se concentrent autour du littoral, du bassin minier ou encore de l'Avesnois, avec des taux de pauvreté supérieurs à 25% dans certaines villes comme Calais, Fourmies ou Maubeuge.

Le chômage, principale cause de la pauvreté

Bien au-delà de la crise de 2008, la première cause de pauvreté dans la région reste le chômage. Et c'est dans le département du Nord qu'on trouve le plus grand nombre de bénéciaires du RSA, soit environ 115.000 personnes.

Un autre profil, moins fréquent celui-là, reste particulièrement surveillé par les politiques publiques : les personnes âgées de 75 ans ou plus qui vivent dans les territoires ruraux et moins peuplés. Ce sont souvent des retraités agricoles dont la pension est inférieure au régime général. La tendance est plus marquée dans le Pas-de-Calais, notamment dans l'Artois, le Ternois et le Nord du Boulonnais.

Dans le Nord, 237.700 bénéficiaires du Secours Populaire l'an dernier

Dans le Nord, ce sont 237 700 personnes qui ont poussé les portes du secours populaire l'an dernier. Un chiffre qui se stabilise, selon les bénévoles mais qui n'empêche pas l'arrivée de nouvelles personnes chaque jour. Et notamment ceux qui travaillent. Certains bénéficiaires précaires, ne touchant que le SMIC ont quand même vu leur situation s'améliorer, note Jean-Louis Callens, secrétaire général de la Fédération du Nord, notamment avec l'obligation pour les entreprises de prévoir une complémentaire santé pour leurs salariés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu