Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Dans les grandes surfaces d'Indre-et-Loire, pas de pénurie de produits mais un risque de manque de personnel

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Touraine

Les représentants de la grande distribution et la Préfète d'Indre-et-Loire ont fait un point sur la situation dans les grandes surfaces du département. Résultat : pas de pénurie de denrées. En revanche, la question des effectifs pourrait vite devenir problématique.

De nombreux produits sont temporairement indisponibles dans les grandes surfaces d'Indre-et-Loire, sans qu'on puisse pour autant parler de pénurie.
De nombreux produits sont temporairement indisponibles dans les grandes surfaces d'Indre-et-Loire, sans qu'on puisse pour autant parler de pénurie. © Radio France - Frédéric BENOT

"C'est tendu. C'est plus sur la disponibilité des salariés que sur les produits que les grandes surfaces d'Indre-et-Loire ont à surveiller la situation". La Préfète d'Indre-et-Loire

En milieu de semaine, les représentants de plusieurs grandes surfaces du département ont fait un point avec la Préfète. Deux grands problèmes ont été évoqués : une éventuelle pénurie de denrées et l'état des effectifs de salariés.

Pas de pénurie, mais certains produits toujours très demandés

Certaines marques ne sont plus disponibles ou sont vendues dès qu'elles sont mises en rayon, mais il n'y a pas, à ce jour, de produits pour lesquels on peut parler de pénurie. Certes, il y a moins de types de pâtes ou de riz en rayon, mais on en trouve tout de même sans trop de difficultés. Les lingettes nettoyantes et l'eau de javel, par exemple, trouvent également preneurs dès leur mise en vente.

La gestion des effectifs risque d'être un point difficile dans les jours qui viennent

"Sur le personnel, c'est beaucoup plus compliqué" reconnait la Préfète. "Le personnel des grandes surfaces, ce sont des gens qui ont toujours été en activité depuis le début de la crise. Ca fait partie des secteurs d'activité qui, le plus vite, ont défini des mesures barrières pour protéger les salariés et les clients, mais _ces salariés ont les mêmes problèmes que les autres citoyens_, c'est-à-dire qu'ils ont souvent des enfants à garder, par exemple. On a un absentéisme réel dans les grands magasins. Pour l'instant, il n'y a pas de tension, mais ça pourrait devenir un point difficile dans les jours qui viennent.

Les courses au Drive, ça passe ou ça casse

Vous êtes par ailleurs nombreux à envoyer à France Bleu Touraine les témoignages de vos difficultés à faire vos courses au Drive. Entre les problèmes de connexion aux sites, l'impossibilité de commander de nombreuses marques et les délais d'attente de retrait de la commande (parfois jusqu'à six jours de patience nécessaire), certains cumulent les problèmes. Mais visiblement, il y a aussi une part de chance car des  témoignages d'autres clients des Drives des mêmes enseignes ne pointent pas de gros problème particulier.

Tous les magasins d'alimentations sont maintenant obligés de fermer à 20H30

Par ailleurs, la Préfecture a pris vendredi 3 avril un arrêté qui oblige tous les commerces d'alimentation générale, les supérettes, supermarchés et hypermarchés à fermer dorénavant à 20H30. Il s'agit principalement d'empêcher l'ouverture tardive de certains magasins de centres-villes, pour ne pas inciter les tourangeaux à sortir faire des courses qui ne seraient pas de première nécessité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu