Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dans les Pyrénées-Atlantiques, une mère sur cinq élève seule ses enfants

mercredi 7 mars 2018 à 19:15 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

À la veille du 8 mars, Journée internationale de lutte pour les droits des femmes, l'INSEE publie sa dernière étude sur les familles monoparentales.

Les familles monoparentales représentent un quart des familles en Nouvelle-Aquitaine (image d'illustration)
Les familles monoparentales représentent un quart des familles en Nouvelle-Aquitaine (image d'illustration) © Maxppp - CM

Selon les derniers chiffres de l'INSEE, basés sur le recensement de 2014, 82% des chefs de familles monoparentales sont des femmes dans les Pyrénées-Atlantiques. Et près d'une famille sur cinq se compose d'une mère seule avec ses enfants.  Des femmes qui vivent dans une plus grande précarité financière que les femmes qui vivent seules ou en couple. 

Parce qu'il n'y a qu'un seul revenu dans la famille, bien sûr, mais pas seulement. Ces femmes ont en général eu leurs enfants plus jeunes que celles qui sont en couple. Certaines ont arrêté leurs études, et commencé à travailler. Elles sont donc plus nombreuses à être ouvrières ou employées. Elles sont aussi plus souvent au chômage ou occupant un emploi précaire, en particulier quand les enfants sont petits : faire garder un enfant coûte cher, parfois plus que le salaire d'un temps partiel

Conséquence logique : peu sont propriétaires de leur logement, bien au contraire : elles sont proportionnellement plus nombreuses à vivre dans des logements sociaux. 57% des ces femmes seules avec enfants vivent en ville, parce qu'elles peuvent s'y loger en HLM, mais aussi parce que l'école, les services publics, l'accès à l'emploi et les transports en commun y sont plus accessibles.

Près de 15 000 femmes élèvent seules leurs enfants dans les Pyrénées-Atlantiques

Dans les Pyrénées-Atlantiques, près de 15 000 femmes élèvent seules leurs enfants, elles sont un peu plus de 5000 dans les Hautes-Pyrénées. Ces femmes rencontrent donc plus de difficultés que les femmes qui vivent en couple ou seules explique Cédric Lacour, co-directeur de cette étude de l'INSEE Aquitaine : "le tableau n'est pas très rose, mais effectivement les mères seules en général ont plus de  difficultés à accéder à l'emploi, vivent dans des logements moins grands que les autres familles et occupent des positions sociales moins confortables en général".