Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Pour son propriétaire, "dans un mois, l'usine de La Souterraine tournera à 100%"

mardi 5 décembre 2017 à 18:01 Par Olivier Estran, France Bleu Berry, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin

Trois mois après le rachat de l'usine GM&S, Alain Martineau est de retour à La Souterraine. L'entreprise se nomme désormais LSI, mais elle tourne toujours au ralenti. Le PDG promet qu'elle sera à plein régime d'ici la fin de l'année.

Alain Martineau, le PDG de GMD possède 38 usines à travers le monde
Alain Martineau, le PDG de GMD possède 38 usines à travers le monde © Radio France - Olivier Estran

Creuse, France

Pour la premiere fois depuis le rachat du site GM et S en septembre dernier, le PDG de GMD qui possede 38 usines à travers le monde, vient passer 48 heures en Creuse.

3 mois après la reprise, l'usine de La Souterraine fonctionne toujours au ralenti. Selon les salariés, moins de la moitié des machines tournent actuellement.

Pourtant, dans son plan de reprise, Alain Martineau promettait 22 millions d'euros de commandes par an de la part de Renault et de PSA. Le nouveau patron demande encore un peu de patience, il promet que tout va s'arranger très vite:

Les commandes sont là, mais il nous manque la matière première " -Alain Martineau, PDG de GMD

L'industrie repart un peu partout et les aciéries auraient du mal à fournir. Pour l'instant seules 4 machines sur 10 fonctionnent, la semaine prochaine on devrait en compter 6 sur 10 et toute l'usine doit être en production à la fin du mois.

Alain Martineau s'explique sur le redémarrage laborieux de l'usine

L'Etat va faire pression sur les fournisseurs comme Arcelor-Mittal pour que l'acier arrive plus vite."- Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse.

Les salariés sont à moitié rassurés. Leur grand patron a visité les ateliers, mais pour sa première matinée sur place, il n'a pas pris le temps de les réunir pour leur expliquer la situation:

Les salariés veulent encore y croire

Avant il y avait un service achat qui s'occupait de la matière première, mais il a été supprimé" -Franck, un des 120 salariés de LSI

GMD promet toujours 5 millions d'euros pour moderniser l'usine.. mais pas tout de suite. - Radio France
GMD promet toujours 5 millions d'euros pour moderniser l'usine.. mais pas tout de suite. © Radio France - Olivier Estran

Quant aux 5 millions d'euros d'investissements promis par GMD pour moderniser le site, ce sera à "moyen , voire long terme" explique Alain Martineau. Autrement dit pas dans les mois prochains, mais le PDG assure que cela permettra à La Souterraine de se distinguer des autres sous-traitants automobiles.

Le PDG de GMD doit rencontrer le Préfet de la Creuse ce mercredi pour parler de l'avenir du site. En attendant, il installe un directeur local, un ex-cadre de Valéo à Limoges, chargé de coordonner le travail des 120 salariés.

Incertitude pour des "salariés protégés"

En marge de cette visite, une douzaine de syndicalistes en instance de licenciement sont allés réclamer des comptes a leur ex-administrateur judiciaire à Limoges. Ils n'ont pas été payés pour le mois de novembre, alors que la Direction du travail doit se prononcer ces jours-ci sur leur maintien dans l'usine.