Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dates de péremption : les producteurs Limousins se plient aux règles et aux exigences des consommateurs

mardi 12 février 2019 à 18:06 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

Dans un livre blanc plusieurs associations de lutte contre le gaspillage alimentaire pointent du doigt les dates de péremption qui poussent trop souvent les consommateurs à jeter des denrées à la poubelle. Les producteurs Limousins qui font de la vente directe se plient à d'autres exigences.

Véronique Poutaraud raccourcit les délais de consommation sur ses produits au safran pour garantir le goût
Véronique Poutaraud raccourcit les délais de consommation sur ses produits au safran pour garantir le goût © Radio France - Françoise Ravanne

Limoges, France

Comme les industriels qui travaillent pour la grande distribution les producteurs limousins qui vendent en circuit court sont soumis à la même réglementation pour fixer la fameuse date de péremption qui apparaît sur les produits. Tous leurs produits, poissons ou charcuterie sous vide, yaourts fermiers ou autres produits laitiers... font l'objet d'analyses bactériologiques en laboratoire sous le contrôle des services sanitaires.  Ce sont ces analyses qui permettent de fixer une date précise de limite de consommation. Mais les producteurs choisissent parfois de raccourcir davantage ces délais.

Des délais qui sont aussi un gage de qualité chez les producteurs

Au magasin " Saveurs fermières" à Limoges où une quarantaine de producteurs limousins vendent directement leurs produits c'est souvent la qualité gustative qui est privilégiée, et du coup la date de péremption est parfois inférieure aux préconisations. Ghislain Trigueros, le directeur du magasin explique "A titre individuel les producteurs peuvent fixer une DLC plus courte sur leurs produits pour garantir à leur clientèle une saveur gustative"  Et Véronique Poutaraud productrice en Haute-Vienne de safran qu'elle incorpore dans des produits laitiers confirme "Une personne qui achète mon produit le premier jour il doit avoir le même goût que pour une personne qui l'achète 10 jours après". 

Il faudrait plus de souplesse sur certains produits 

Les producteurs locaux savent aussi qu'en cas de problème sanitaire ils ne sont pas de taille à lutter. "_Nous sommes dans un pays très procédurier, c'est donc important de raccourcir les délais aussi pour nous protége_r" explique la productrice de safran. Mais le directeur de "Saveurs fermières" l'assure : les producteurs sont sensibles à la lutte contre le gaspillage alimentaire. "Ces dates de péremption sont indispensables pour le consommateur, néanmoins il serait judicieux que les règles soient beaucoup plus souples sur certains produits comme les yaourts, pour ma part je mange des yaourts fermiers périmés depuis 1 mois et ils sont excellents