Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le Dauphiné Libéré : le quotidien régional prévoit le départ volontaire de 122 salariés

jeudi 7 juin 2018 à 15:52 Par France Bleu, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère et France Bleu Pays de Savoie

Un plan de départs volontaires au sein du quotidien régional Le Dauphiné Libéré vise à supprimer 122 postes maximum sur un total de 635. Cela ne concerne pas les journalistes de la rédaction ni les services de ventes, explique la direction à l'AFP.

Une édition du Dauphiné Libéré.
Une édition du Dauphiné Libéré. © Radio France - Xavier Demagny

Veurey-Voroize, France

Le Dauphiné Libéré, quotidien régional du sud-est, prévoit la suppression de 122 postes au maximum via un plan de départs volontaires sur un total de 635 salariés. Des négociations ont démarré fin mai, seront interrompues pendant l’été et devront aboutir en octobre, selon la CGT du journal interrogée par l’Agence France Presse. Les secteurs touchés devraient être les personnels techniques et administratifs qui s’occupent de l’édition papier du quotidien.  

Selon le PDG du Dauphiné Libéré Christophe Tostain, ce plan a pour but "d’accélérer les départs de l’entreprise" et "d’anticiper de meilleurs résultats". Le président du groupe explique que le résultat d’exploitation du Dauphiné Libéré est "négatif depuis trois ans". Les premiers départs pourraient intervenir dès la fin de l’année. Il faut pour cela la signature d’un accord majoritaire. 

Les rédactions et les services de ventes pas touchés  

Selon la direction, les rédactions et les services de ventes ne sont pas touchés par ce plan. En parallèle, la direction du Dauphiné Libéré se lance dans un plan de renouvellement de sa stratégie numérique. Le journal régional ambitionne d’augmenter et de renforcer sa présence sur les supports en ligne et sur les réseaux sociaux à l’automne. L’objectif serait d’augmenter la part des abonnés numériques

Selon la direction du Dauphiné Libéré, le plan de départs n’est pas lié à ce virage stratégique. Elle assure que cette transition sera accompagnée d'embauches. Mais les syndicats ne voient pas la même chose : selon la CGT, questionnée par l’AFP, vu la pyramide des âges au sein de l’entreprise, "200 personnes seraient parties naturellement à la retraite d'ici trois ans". Le syndicat de rappeler que le Dauphiné Libéré est le seul journal "excédentaire" du groupe Ebra, détenteur au total d’une dizaine de titres de presse dans l’Est. Autre point regretté par la CGT, délaisser le papier alors qu'il représente encore "95 % du chiffre d'affaires".