Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Dax : coup de chaud pour la crèche des Girafes de l'Adour

-
Par , , France Bleu Gascogne

Le conseil municipal de Dax se réunit ce jeudi soir. A l'ordre du jour, entre autres, le vote d'une subvention de 220.000 euros de travaux pour l'Espace Nelson Mandela. Le bâtiment, qui abrite notamment une crèche, connaît des températures très élevées dès que le thermomètre extérieur augmente.

La crèche des Girafes de l'Adour à Dax
La crèche des Girafes de l'Adour à Dax © Radio France - Paul Ferrier

Dax, France

À Dax, l'Espace Nelson Mandela, construit en 2012, est ouvert depuis 2014, après une réhabilitation pour accueillir des enfants. Ce bâtiment, à deux pas du centre-ville, abrite la crèche des Girafes de l'Adour, mais aussi un centre social et une ludothèque. 

Ce jeudi soir, les élus de la Ville de Dax doivent se prononcer sur l'attribution d'une subvention pour cette crèche, pour y installer notamment la climatisation. Car, durant les épisodes de fortes chaleurs, les enfants ont très chaud. 

Pourtant, la construction est quasiment neuve, le bâtiment est labellisé HQE (Haute Qualité Environnementale) et basse consommation. Mais, quand il fait très chaud, la température monte à l'intérieur, 26 à 27 degrés dans la salle des bébés nous raconte une salariée. Impossible de rester dans cette situation, des travaux sont nécessaires et estimés à 220.861.59 euros HT. Mais la demande de consultation amiable avec les maîtrises d'ouvrages et maîtres d'oeuvre n'a pas abouti. 

Alors, le Centre Communale d'Action Social, le CCAS, qui a la gestion de la structure, a engagé une procédure contentieuse devant le tribunal administratif de Pau contre les responsables des travaux à l'époque. Il y aurait eu des fautes dans la construction. Mais en attendant une décision, le CCAS demande à la ville une subvention de 220.000 euros pour refaire l'aération et installer la climatisation

Si le CCAS gagne en justice et obtient le versement d'argent, il s'engage à le reverser à la mairie pour rembourser la subvention.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu