Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dax : plus de 400 commerçants défilent en noir derrière un corbillard pour dénoncer leur fermeture

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Ce samedi matin, plus de 400 commerçants ont défilé dans les rues de Dax pour dénoncer la fermeture des commerces considérés comme non-essentiels. Tous habillés en noir, les commerçants ont marché derrière un corbillard, pour alerter sur le deuil de leurs professions.

Tous étaient habillés en noir, pour alerter sur le deuil de leur profession
Tous étaient habillés en noir, pour alerter sur le deuil de leur profession © Radio France - Lou Bourdy

Colère et émotion ce matin dans les rues de Dax. Plus de 400 commerçants, selon la police, ont manifesté pacifiquement, dans le froid et sous un grand soleil, pour dénoncer la fermeture des commerces dits "non-essentiels". Dans le cortège, des restaurateurs, des cafetiers, mais aussi des coiffeurs, des libraires... Tous étaient habillés en noir, pour alerter sur le deuil de leur profession.

Toutes les professions de commerçants réunies

Partis de la place des Trois pigeons, en pleine matinée de marché à Dax, le cortège funéraire a terminé sa route au pied de la mairie. Dans la foule de manifestants, tous les corps de métier considérés comme non essentiels étaient réunis, pas seulement les restaurateurs et les cafetiers. "Nous n'avons plus l'espoir d'ouvrir avant janvier, souffle Géraldine, cheffe de cuisine. Mais le combat est commun, on se bat pour tous les commerçants qui ont encore l'espoir d'ouvrir, pas seulement pour nous."

Tous les manifestants portaient de grands tee-shirts, avec ce message "Je suis essentiel"
Tous les manifestants portaient de grands tee-shirts, avec ce message "Je suis essentiel" © Radio France - Lou Bourdy

Sur la place, Evelyne, commerçante de produits de beauté, est très touchée : "C'est incroyable, jamais je n'aurais imaginé un jour dans ma vie qu'on me dise que je ne suis pas importante, pas essentielle. Qui sont ces dirigeants pour nous dire cela ? Sont-ils essentiels eux ?"

Le deuil de leurs professions

Tous les manifestants portaient de grands tee-shirts, avec ce message "Je suis essentiel", ainsi que des masques noirs et de grandes pancartes. En tête du cortège, certains manifestants tiraient un corbillard, pour symboliser la mort de leur profession : "Le noir c'est la couleur du deuil, confie Yves, restaurateur à Dax. C'est dramatique, certains restaurateurs sont endettés, ils ne dorment plus la nuit, ils ont tout perdu. Aujourd'hui leur restaurant ne vaut plus rien, certains comptent dessus pour leur retraite. Même lorsque l'on va rouvrir, nous serons dans une merde noire."

C'est très dur, il y a des suicides, des dépressions

Jacky Barbe, président des commerçants non sédentaires du Sud-Ouest, s'inquiète désormais pour la santé de ses adhérents : "Ils sont nombreux dans le Sud-Ouest, c'est très dur, il y a des suicides, des dépressions. On met tout dans notre commerce.  Aujourd'hui, on compte entre 20 et 30% de commerçants non sédentaires qui ne se relèveront pas de cette crise."

En tête du cortège, certains manifestants tiraient un corbillard, pour symboliser la mort de leur profession
En tête du cortège, certains manifestants tiraient un corbillard, pour symboliser la mort de leur profession © Radio France - Lou Bourdy

Dès la fin du parcours, les 400 commerçants se sont installés devant la mairie de Dax, en présence du maire de la ville, qui a défilé à leurs côtés. Tous se sont recueilli un instant. Un moment qui a touché le président de l'association des cafetiers, hôteliers, restaurateurs et discothèques de la ville de Dax, Jérémy Lauilhé : "C'est dur ce qui est en train de se passer dans notre pays, on est des passionnés, c'est dur de ne pas savoir de quoi sera fait demain. Tout est difficile en ce moment."

Le président l'assure, les commerçants dacquois seront présents lundi, à Mont-de-Marsan, à 15 heures, pour la deuxième manifestation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess