Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Dossier du jour de France Bleu Vaucluse

De la couture pour trouver un autre emploi à Avignon

lundi 9 avril 2018 à 8:27 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

À Avignon, l'association Chez Babel est le dernier atelier de couture de la région. Des demandeurs d'emplois y confectionnent des robes et sacs pour des créateurs de Provence. C'est surtout l'occasion de reprendre confiance après des années de chômage pour trouver un autre emploi.

Chez Babel propose aux couturières de reprendre confiance pour trouver un autre emploi
Chez Babel propose aux couturières de reprendre confiance pour trouver un autre emploi © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

En Vaucluse quatorze associations proposent des des CDDI, des contrats à durée déterminée d'insertion, souvent de six mois à deux ans. Repassage, couture, entretien d'espace vert, standard sur une plateforme téléphonique, ce sont de vrais emplois.

A Avignon l'association Chez Babel emploie une trentaine de couturières - et couturiers- pour confectionner des robes, des sacs, des cravates pour des créateurs de mode de Provence. L'atelier de couture Chez Babel est unique dans notre région et c'est un paradoxe:  ce chantier d'insertion assure l’activité économique des créateurs mais il n'existe aucun autre atelier pour recruter les couturières en contrat à durée déterminée d'insertion de six mois à deux ans. 

Étiquette "made in Avignon" pour retrouver confiance

Certaines robes découpées, assemblées et cousues dans l'atelier de Chez Babel ont atteint les 1300 euros pièce à Paris. Une vingtaine d'entreprises ou de créatrices de mode commandent chaque année des robes, des cravates, des sacs. Mais Patrice Lorello explqiue aux couturières qu'elles doivent "faire le deuil" de ce métier car le secteur ne recrute plus : "le paradoxe, c'est qu'il n'y a plus de débouchés mais nous faisons travailler dans la couture comme activité support pour s'orienter vers d'autres métiers"

Miss a terminé le surfilage d'une robe pour petites filles. Elle cherchait un emploi et "veut s'orienter sur l'aide à la personne, handicap ou enfant". Sur une autre machine à coudre au rez de chaussée d'un immeuble du quartier Saint Chamand d'Avignon, Candy compte sur les "petites retouches à faire pendant le festival pour monter sa future entreprises comme auto-entrepreneuse". Candy a retrouvé le sourire car "au chômage, on est stressé, on est pas bien. Chez Babel, ils prennent le temps d'être humain avec nous". Malgré un BTS des métiers de la mode, Aline n'a pas trouvé d'emploi. Elle veut désormais être dans la vente, vendeuse-retoucheuse.

Dans cet atelier, parmi les machines professionnelles, Véronique Tessier supervise coutures et cadences avec bienveillance : "c'est en se trompant qu'on va de l'avant. Ici on leur redonne confiance en elle".

Ce retour à l'emploi via des CDD d'insertion permet aux couturières et couturiers de mieux envisager l'avenir. Patrice Lorello confie que "lors d'un entretien d'embauche ou d'un essai, ils sont plus facilement pris car ils ne sont plus déconnectés des exigences de l'entreprise." 

Candy "Chez Babel, ils prennent du temps et font attention au coté humain"

Candy veut créer sa propre entreprise de petites retouches - Radio France
Candy veut créer sa propre entreprise de petites retouches © Radio France - Philippe Paupert
Une vingtaine de créatrices de mode confient découpe et couture de leurs robes à Hadi, couturier en insertion Chez Babel - Radio France
Une vingtaine de créatrices de mode confient découpe et couture de leurs robes à Hadi, couturier en insertion Chez Babel © Radio France - Philippe Paupert