Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

De moins en moins de surendettement en Drôme, toujours autant de pauvreté

jeudi 14 février 2019 à 3:13 Par David Meilhac, France Bleu Drôme Ardèche

De moins en moins de dossiers de surendettement déposés en Drôme. Mais paradoxalement, une pauvreté toujours aussi forte. C'est le bilan de l'année 2018 dressé par la Commission de Surendettement des Particuliers de la Drôme.

Le Directeur de la Banque de France en Drôme, assis à droite du Préfet de la Drôme pour évoquer les cas de surendettement en 2018.
Le Directeur de la Banque de France en Drôme, assis à droite du Préfet de la Drôme pour évoquer les cas de surendettement en 2018. © Radio France - David Meilhac

Valence, France

1077 dossiers de surendettement déposés en 2018. C'est 7% de moins qu'en 2017. Surtout, la courbe est descendante, -27% en quatre années. La raison ? Pas moins de pauvreté, mais la nature "rurale" du département selon le Directeur de la Banque de France en Drôme. Les logements sont moins chers qu'en grande ville, et les familles plus soudées qu'ailleurs dit Philippe Flour. 

La pauvreté toujours présente

Une chose est sûre, la pauvreté est toujours là en Drôme. Toujours selon le Directeur drômois de la Banque de France : le taux de chômage drômois est le plus élevé d'Auvergne-Rhône Alpes avec 10%, le taux de pauvreté reste très élevé à près de 15%.

Qui est le surendetté type ?

Plusieurs spécificités permettent de dresser le portrait du surendetté moyen en Drôme. D'abord il s'agit souvent de personnes seules, qu'elles soient célibataires, divorcées, ou veuves. Les 35-54 ans sont les plus représentés, mais avec une grosse proportion de plus de 65 ans. 18% des surendettés sont retraités, contre 14% dans la région. Il y a souvent plus de chômeurs et d'ouvriers et 80% touchent moins de 2000 euros par mois. Chose importante : les surendettements sont très rarement liés à des crédits de consommation, mais à des difficultés de fin de mois (problèmes pour payer les loyers, les factures ou les assurances).

Nouveautés 2019

Plusieurs nouveautés attendent la commission surendettement en 2019 : d'abord la loi Elan permettra de mieux coordonner les décisions concernant les surendettés. Ensuite les banques s'engagent à limiter les frais et commissions bancaires pour 30% de clients fragiles en plus. Ça passe par des formules spécifiques, avec des frais à trois euros maximum par mois, et pas plus de vingt euros de commissions par mois. Pour les banques qui ne se plieraient pas à cette obligation, elles verront leurs noms divulgués aux médias en fin d'année 2019.

Notez qu'en 2018, un dossier sur deux a été effacé par la Commission. Les surendettés repartent sans crédit. Et dans la plupart des cas assure la Banque de France, ceux qui ont bénéficié d'un geste comme celui-ci ne reviennent plus jamais déposer un dossier.